FLASH INFO :

La Turquie appelle les Etats-Unis à revenir sur leur « mauvaise décision » en matière de sanctions

TURQUIE / ÉTATS-UNIS - La Turquie « proteste vivement » contre la décision des Etats-Unis de sanctionner deux de ses ministres et appelle le pays à annuler sa « mauvaise décision », a annoncé mercredi le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.


« La décision visant deux ministres ne respecte pas la solennité de l’Etat et ne peut pas être expliquée par les concepts de loi et de justice », indique le communiqué.

Le Trésor américain a émis mercredi des sanctions contre des responsables turcs, dont le ministre de la Justice Abdülhamit Gül et le ministre de l’Intérieur Süleyman Soylu en représailles à la détention par la du pasteur américain , jugé pour et espionnage.

Le ministère des Affaires étrangères a également déclaré que « l’attitude agressive des ne sert à rien », ajoutant que la Turquie répondrait de la même manière.

Il a souligné que la dernière initiative des États-Unis pourrait être considérée comme une « intervention irrespectueuse » envers le système judiciaire turc, estimant que cela nuirait aux efforts constructifs déployés pour résoudre les problèmes entre les deux pays.

Pendant ce temps, le ministre des Affaires étrangères, Mevlüt , a déclaré sur sa page Twitter officielle que les sanctions américaines ne resteraient pas sans représailles.

« Nous ne pouvons pas résoudre nos problèmes tant que les Etats-Unis n’abandonnent pas leurs demandes illégales », a ajouté Çavuşoğlu.

Un autre responsable du gouvernement turc aurait déclaré au quotidien Habertürk que l’escalade des tensions avec les États-Unis serait résolue par le dialogue, mais que le pays était prêt à riposter aux sanctions si nécessaire.

« Nous sommes actuellement engagés dans des négociations avec nos homologues américains, qui se poursuivent dans une atmosphère positive, les deux parties ont réitéré leur volonté de préserver de bonnes relations diplomatiques », a déclaré le responsable.

Plus tard, le ministre de la Justice Gül a déclaré qu’il ne possédait pas de biens ou n’avait de l’argent en dehors de la Turquie, par conséquent les tentatives du Trésor américain de « bloquer » les actifs sous la juridiction américaine n’auront aucun effet sur lui.

Un autre ministre turc de l’Intérieur, Soylu, a lui aussi ignoré la décision de Washington, affirmant que la seule affaire qu’il ait avec les Etats-Unis est l’extradition du leader du groupe terroriste guléniste (FETÖ), Fetullah .

, qui était précédemment emprisonné pour ses liens avec le FETÖ et le , a été libéré le 25 juillet suite à un appel de son avocat, qui a contesté sa détention prolongée lors d’une audience précédente, invoquant les problèmes de santé du prévenu âgé de 50 ans.

Un tribunal d’ a ordonné son assignation à domicile et l’interdiction de voyager à l’étranger pour le pasteur.

Brunson, un pasteur chrétien de Caroline du Nord qui vit en Turquie depuis plus de deux décennies, a été inculpé pour avoir aidé le FETÖ, responsable du coup d’Etat manqué de 2016, et pour avoir soutenu l’organisation terroriste PKK.

L’affaire a été une question épineuse entre la Turquie et les États-Unis Washington a demandé à plusieurs reprises la libération de Brunson, affirmant qu’il a été «injustement détenu».

Le gouvernement turc a déclaré à plusieurs reprises à Washington que le dossier de Brunson est traité par les tribunaux et que le gouvernement ne peut pas intervenir.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action