FLASH INFO :

La Turquie accueille le mois béni du Ramadan avec des précautions contre le COVID-19

TURQUIE / ISLAM - Les musulmans du monde entier ont accueilli le Ramadan dans la soirée du 23 avril. Le mois béni se terminera le 23 mai à l’ombre de la pandémie mondiale de coronavirus.


Le mois béni du Ramadan en Turquie a commencé lors d’un couvre-feu de quatre jours dans 31 grandes provinces, le même jour que la Journée nationale de la souveraineté et des enfants le 23 avril. Le couvre-feu s’étendra jusqu’au week-end.

Les musulmans qui jeûnent ne mangent pas, ne boivent pas et ne fument pas de l’aube au coucher du soleil tous les jours. La présidence turque des affaires religieuses (Diyanet) a déclaré le 14 avril que le jeûne pendant le mois de Ramadan est un devoir religieux qui ne peut être différé en raison de la pandémie. Citant des experts, Diyanet a déclaré dans un communiqué que le jeûne ne comporte aucun risque pour les personnes en bonne santé.

Le 23 avril, le ministère de l’Intérieur a publié une circulaire sur les mesures qui seront prises contre le nouveau coronavirus pendant le Ramadan. Les événements et les tentes où les gens se rassemblaient pour rompre leur jeûne au coucher du soleil, ce qui attirait généralement de grandes foules, ont été interdits, selon la circulaire.

Le ministère a déclaré que toutes les précautions nécessaires seront prises pendant l’iftar et le sahur, le repas avant le début du jeûne, pour maintenir une distance sociale à l’extérieur. La fermeture temporaire des rues qui peuvent être encombrées pendant les périodes d’iftar et de sahur sera évaluée dans le cadre des mesures. Les visites aux sanctuaires saints seront également limitées. Les communes coordonneront également l’augmentation du nombre de véhicules et de déplacements via les transports en commun au moins trois heures avant l’iftar, compte tenu de la densité du trafic.

Le temps de vente du pide – un pain rond et plat traditionnel généralement consommé pendant le mois du Ramadan – prendra fin deux heures avant l’iftar afin d’empêcher la foule de se rassembler dans les boulangeries. La production, les ventes et les autres processus de préparation se poursuivront dans les boulangeries après les heures d’ouverture. Les marchés seront également contrôlés pour garantir que les citoyens respectent les règles de distanciation sociale et portent des masques médicaux.

La distanciation sociale sera également imposée parmi les visiteurs des cimetières à la veille et pendant l’Aïd al-Fitr, la fête qui marque la fin du mois de jeûne, et les autorités prendront la température des visiteurs.

 

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz