FLASH INFO :

La Turquie a « des plans alternatifs » en cas d’échec de l’accord avec les États-Unis sur la zone de sécurité en Syrie

TURQUIE / ÉTATS-UNIS - La Turquie et les Etats-Unis ont convenu la semaine dernière de créer une zone de sécurité en Syrie.


La a des plans alternatifs si l’accord établissant une dans le nord de la Syrie avec les États-Unis ne fonctionne pas, a déclaré lundi le ministre turc de la .

Dans une interview diffusée sur la chaîne de télévision TRT Haber, le ministre de la Défense, Hulusi , a indiqué que de nouvelles mesures seraient nécessaires dans les prochains jours pour renforcer la zone de sécurité dans le nord de la Syrie.

« Le contrôle et la coordination de l’espace aérien sont très importants. Il y a eu beaucoup de progrès dans ce domaine », a déclaré M. Akar. en espérant que les mesures qui seraient prises avec les États-Unis dans le nord de la Syrie après la mise en place d’un centre d’opérations conjointes seraient conformes à l’esprit d’alliance et de partenariat stratégique.

Il a averti que si l’accord conclu avec les États-Unis sur la zone de sécurité ne fonctionnait pas, la Turquie élaborerait unilatéralement des plans alternatifs dans le nord de la Syrie.

« Appelons cela un plan B ou un plan C, si les choses ne fonctionnent pas, nous recourrons à des activités et des actions unilatérales dans le nord de la Syrie », a déclaré Akar.

Des responsables militaires turcs et américains ont décidé mercredi de créer une zone de sécurité et un afin de faciliter la circulation des Syriens déplacés qui souhaitent rentrer chez eux. Ils ont également convenu de créer un centre d’opérations conjointes.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action