FLASH INFO :

Les Turcs d’Europe se mobilisent pour les Ouïghours

ÉVÉNEMENTS - À l’initiative du Millî Görüş, de nombreuses manifestations auront lieu devant les ambassades et les consulats de Chine de nombreux pays.

Par David Bizet


L’oppression que subissent nos frères ouïghours a réellement débuté dans les années 1930 devenant croissante jusqu’à l’occupation du par l’Etat chinois en 1949. L’oppression chinoise, qui n’a pas cessée depuis et qui s’est transformée en un véritable génocide ces dernières années, est devenue une plaie ouverte pour la communauté musulmane. Les droits humains et les libertés d’une dizaine de millions de musulmans ouïghours sont bafoués par l’Etat chinois sous le regard passif du monde entier.

Dans cette région qui a connu l’ dès le premier siècle de l’Hégire par le biais du tabi’ûn Qutayba ibn Mouslim Al-Bâhelî, il est aujourd’hui interdit de se rassembler pour faire la prière ou de jeûner. Certains symboles de l’ sont également interdits, comme la barbe, le voile ainsi que toute forme d’enseignement religieux.

Un peuple opprimé

Toutes ces pratiques illégales sont les preuves de l’hostilité de l’Etat chinois vis-à-vis des autres croyances, cultures et valeurs. Le régime communiste, qui n’accepte pas le pluralisme et qui voit les autres croyances comme un danger, multiplie les procédures judiciaires contre les musulmans et viole le droit avec ses forces de l’ordre.

De plus, en plaçant un fonctionnaire chinois dans la maison de presque tous les musulmans, ce régime piétine la dignité humaine et s’attaque à l’intimité même de ces familles. Les musulmans sont forcés de changer leurs prénoms lorsque ces derniers ont une connotation islamique.

Ceux qui possèdent chez eux un Coran ou des livres religieux sont accusés d’être des terroristes. Ils sont enfermés dans des camps d’extermination que les autorités chinoise appellent cyniquement « camps de rééducation ». Dans ces camps, ils sont forcés à manger du porc, boire de l’alcool et sont soumis à la propagande communiste. Selon les enquêtes, il y aurait plus d’un million d’individus retenus dans ces camps.

Un crime ignoré

Bien que ces oppressions soient mentionnées dans les rapports des Nations Unies et des organismes de droits de l’Homme, elles continuent d’augmenter !

Nous sommes déçus d’avouer que le monde entier, y compris les pays musulmans, ne font qu’assister de façon impuissante à toutes ces oppressions. Sans même parler de contre les oppresseurs, les musulmans du Turkestan oriental sont sacrifiés à l’autel des intérêts financiers et diplomatiques des gouvernements et des grands groupes.

Un appel à l’humanité

Ce n’est pas seulement la communauté turque qui est appelée à manifester, mais l’ensemble des musulmans conformément à la parole du bien-aimé Prophète ﷺ qui dit « Le musulman est le frère du musulman, il ne l’opprime pas, il ne l’abandonne pas et ne le méprise pas. », ainsi que les personnes ayant la conscience de l’humanité, afin de protester contre ce crime contre l’humanité.

Une des victimes de ces oppressions n’est autre que Muhammad Salih Hadjim, qui a traduit le Saint Coran ainsi que des recueils de hadiths en langue ouïghoure, et qui est mort en martyr, assassiné il y a un an de cela sous des prétextes fallacieux.

Une mobilisation internationale

De nombreux rassemblements et manifestations de soutien auront lieu du 3 au 5 février en Occident, dont 3 en : à Paris, et .

▪️ Strasbourg, devant le consulat de – 35, rue Bautain
Samedi 2 février à 14h30

▪️ Paris, devant l’ambassade de Chine – 20, rue de Washington
Dimanche 3 février à 15h00

▪️ Lyon, devant le consulat de Chine – 26, rue Louis Blanc
Dimanche 3 février à 14h00

Que pensez-vous de cet article ?

11


NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action