FLASH INFO :

Trump veut que les États-Unis achètent le Groenland

INTERNATIONAL - Le président américain Donald Trump étudie actuellement avec ses conseillers la possibilité d’un achat du Groenland par les États-Unis, selon un rapport.


Le président américain Donald étudie actuellement avec ses conseillers la possibilité d’un achat du par les États-Unis, selon un .

Trump a exprimé son intérêt pour la partie autonome du Danemark – en grande partie recouverte de glace – et a demandé à ses conseillers s’il était possible d’acquérir le territoire, a annoncé jeudi le Wall Street Journal, citant des personnes au courant des discussions.

Le président s’est intéressé aux ressources naturelles de la région et à sa pertinence géopolitique, a rapporté le journal.

Le Groenland est une région autonome du Danemark, qui a colonisé l’île au XVIIIe siècle au XVIIIe siècle, abritant près de 57.000 habitants, dont la plupart appartiennent à la communauté inuite autochtone.

La Maison-Blanche n’a fait aucun commentaire officiel et l’ambassade du Danemark à Washington n’a pas immédiatement répondu à la demande de commentaires de l’AFP.

Certains conseillers de Trump estiment que l’acquisition du Groenland, situé au nord-est du , pourrait être bénéfique pour les États-Unis, tandis que d’autres ne l’ont qualifié que de « fascination éphémère » de la part du président, selon le Wall Street Journal.

D’autres personnes, extérieures à la Maison-Blanche, ont déclaré que l’intérêt de Trump pourrait être motivé par le désir de préserver un héritage historique, tandis que les conseillers se sont interrogés sur le potentiel de recherche ou de plus grande influence militaire des États-Unis.

La base aérienne de Thule, appartenant aux , est située au Groenland depuis des décennies.

85% de l’île est recouverte d’une couche de glace épaisse de 3 km et contenant 10% de l’eau douce de la planète.

Les scientifiques affirment que la plus grande île du monde a souffert des changements climatiques et est devenue un gigantesque glaçon en fusion, menaçant de submerger un jour les zones côtières de la planète. En juillet, la calotte glaciaire du Groenland a subi une fonte sans précédent, avec 12 milliards de tonnes de glace se déversant dans la mer.

Trump, qui a retiré en 2017 les États-Unis de l’Accord de sur le climat afin de limiter les niveaux de réchauffement de la planète, devrait se rendre à Copenhague en septembre.

Ce n’est pas la première fois que le président manifeste de l’intérêt pour les propriétés étrangères. Il avait ainsi déclaré dans le passé que les « superbes plages » de la Corée du Nord constitueraient un emplacement idéal pour des propriétés américaines.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action