FLASH INFO :

Trump remercie Erdoğan pour les efforts de la Turquie afin d’empêcher une catastrophe humanitaire à Idlib

TURQUIE / ÉTATS-UNIS - Le président américain a exprimé sa préoccupation face à l’escalade de la violence et a appelé Moscou à mettre fin à son soutien au gouvernement syrien.


La doit mettre fin à son soutien aux « atrocités » du gouvernement syrien, a déclaré le président américain Donald Trump, alors que les combats font rage dans les zones sous contrôle rebelle du pays.

Dans un communiqué publié dimanche par la Maison-Blanche, le secrétaire de presse adjoint Judd Deere a déclaré que pendant une conversation téléphonique avec son homologue turc Recep Tayyip , Trump a « exprimé sa préoccupation au sujet des violences à », dans le nord-ouest de la Syrie, et « a exprimé le souhait des États-Unis d’assister à la fin du soutien de la Russie aux atrocités du régime d’ ».

« Trump a exprimé sa préoccupation [hier] concernant la violence à Idlib, en Syrie, et a remercié Erdogan pour les efforts de la pour empêcher une catastrophe humanitaire », a déclaré Deere.

« Les attaques doivent prendre fin »

La Turquie dispose de 12 postes d’observation à Idlib dans le cadre d’un accord conclu en 2018 entre et Moscou pour empêcher une offensive du gouvernement, mais les forces d’al-Assad ont malgré tout poursuivi leurs attaques.

Quatre des postes turcs sont encerclés par les forces syriennes et Ankara a menacé d’attaquer Damas si les forces du régime ne se retirent pas fin février.

« J’ai souligné que les attaques à Idlib devaient cesser et qu’il était nécessaire d’établir un cessez-le-feu durable qui ne serait pas violé », a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt aux journalistes lors de la Conférence de Munich sur la , après avoir rencontré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

La Turquie soutenant l’opposition syrienne la Russie alliée de Damas, ont travaillé en étroite collaboration avec la Syrie ces dernières années malgré leurs camps opposés durant les neuf années du conflit.

Dimanche, l’Observatoire syrien des droits de l’homme (SOHR) a déclaré que les forces gouvernementales « contrôlaient tous les villages et petites villes autour d’Alep pour la première fois depuis 2012 ».

Pendant des semaines, les forces gouvernementales ont fait des gains dans le nord-ouest de la Syrie et réduit le territoire détenu par des combattants armés de l’opposition, concentrant leurs dernières opérations sur l’ouest de la province d’Alep.

L’offensive soutenue par la Russie a déclenché la plus grande vague de déplacements dans la guerre civile en Syrie, avec 800 000 personnes fuyant depuis le début de décembre, ont déclaré les .

Soutenues par la Russie, l’ et le mouvement chiite libanais Hezbollah, les forces d’al-Assad contrôlent désormais plus de 70% de la Syrie et le président a promis à plusieurs reprises de reprendre tout le pays.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action