FLASH INFO :

Trump menace encore une fois d’anéantir l’économie turque si « la Turquie dépasse les bornes en Syrie »

TURQUIE / ÉTATS-UNIS - Les Etats-Unis ont annoncé dimanche soir que la Turquie mènerait « bientôt » une incursion militaire en Syrie et que leurs troupes stationnées dans le pays quitteraient le voisinage immédiat de cette opération contre le groupe terroriste des Unités de protection du peuple (YPG).


Les forces américaines ont commencé ce lundi à se retirer des zones concernées.

Le président turc a également confirmé ce lundi qu’une offensive pouvait être lancée à tout moment par ses troupes contre le groupe terroristes des Unités de Protection du Peuple (YPG) dans le nord de la Syrie.

« Il y a une phrase que nous répétons tout le temps : on pourrait entrer (en Syrie) n’importe quelle nuit sans prévenir. Il est absolument hors de question pour nous de tolérer plus longtemps les menaces provenant de ces groupes terroristes », a souligné le président turc.

Néanmoins, après les déclarations d’Erdoğan, Donald a réagi et a promis d' »anéantir » l’économie turque si « Ankara allait selon lui trop loin en Syrie ».

« Si la fait quoi que ce soit dont j’estime, dans ma grande et inégalable sagesse, que cela dépasse les bornes, je détruirai et anéantirai complètement l’économie de la (comme je l’ai déjà fait !) », a-t-il tweeté.

Lutte acharnée de la Turquie contre le  

La Turquie a débarrassé une zone de 4 000 kilomètres carrés en Syrie de groupes terroristes dans le cadre de deux opérations transfrontalières distinctes.

Depuis 2016, la Turquie a mené deux opérations militaires majeures dans le nord-ouest de la Syrie – Opérations Bouclier de l’Euphrate et Rameau d’Olivier – pour nettoyer la région des groupes terroristes et des Unités de protection du peuple (YPG), qui sont la branche syrienne de l’organisation terroriste .

Cependant, un certain nombre de villes libérées, notamment Al-Bab, Jarablus, Azaz et , font toujours l’objet d’attaques terroristes sporadiques depuis Tal Rifaat.

Les troupes américaines et turques ont effectué trois patrouilles terrestres conjointes pour l’établissement de la zone de sécurité depuis le 9 septembre.

« La Turquie va continuer de se battre contre Daech et ne le laissera pas revenir, que ce soit sous une forme ou une autre », a déclaré sur Twitter le porte-parole de la présidence turque İbrahim Kalın.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action