FLASH INFO :

Trump condamne la vente du pétrole à l’Iran par les YPG

TURQUIE / ÉTATS-UNIS - Le président américain Donald Trump a déclaré mercredi que les Unités de protection du peuple (YPG) en Syrie vendaient du pétrole à l’Iran et que Washington n’était « pas content » de cela.


Trump a déclaré qu’il n’était pas content du fait que les YPG vendent du à l’ et qu’il leur avait demandé d’arrêter cette vente.

« Les , nos partenaires, vendent du pétrole à l’Iran. Nous ne sommes pas ravis de cela. Je ne suis pas du tout content de cela », a déclaré Trump.

« Nous voulons protéger les Kurdes, néanmoins je ne veux pas rester en Syrie pour toujours », a déclaré le président aux journalistes, soulignant que l’armée américaine se retirerait de la Syrie « sur une certaine période ».

Lors d’une réunion du Cabinet à la Maison Blanche devant des journalistes, Trump a déclaré qu’il n’avait jamais discuté d’un calendrier annoncé de quatre mois pour le retrait de 2 000 stationnés en Syrie dans le cadre d’une bataille contre les terroristes de .

Les États-Unis apportent leur soutien à la filiale syrienne du , les Unités de protection du peuple (YPG), sous prétexte de se battre contre Daech, malgré le tollé manifesté par , qui considère la présence du groupe terroriste à sa frontière sud comme une grave menace.

Après avoir demandé à maintes reprises à Washington de mettre fin à son soutien au YPG, Ankara a annoncé qu’il pourrait lancer une importante opération transfrontalière dans la région allant de l’Euphrate à la frontière irakienne afin d’éliminer le groupe terroriste de sa région frontalière.

Auparavant, la avait ciblé les YPG dans deux opérations transfrontalières, l’opération Bouclier de l’Euphrate lancée en août 2016 et l’opération Rameau d’Olivier en janvier 2018, ainsi que par des frappes aériennes et d’artillerie.

Au cours de ses plus de 30 de campagne terroriste contre la Turquie, le PKK – considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’ – a été responsable de la mort de quelque 40 000 personnes, dont des femmes et des enfants.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action