FLASH INFO :

Theresa May appelle les Saoudiens à coopérer avec la Turquie

TURQUIE / INTERNATIONAL - Theresa May s’est entretenue avec le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, en marge du G20, sur l’assassinat de Khashoggi et de la crise au Yémen.

Par Tuğçe Ateş


La Première ministre britannique a exhorté le dirigeant de facto saoudien à tenir les assassins de Jamal , responsables de leurs actes, et à veiller à ce que Riyad coopère pleinement avec la , a annoncé son bureau vendredi.

May a eu des entretiens avec le prince héritier Mohammed en marge du sommet du à Buenos Aires.

« La Première ministre a souligné qu’il était important de veiller à ce que les responsables du meurtre de soient traduits en justice et que l’ agisse pour renforcer la confiance dans le fait qu’un incident aussi déplorable ne puisse plus jamais se produire », a déclaré son bureau.

May a également encouragé ben Salmane à veiller à ce que l’Arabie saoudite coopère pleinement avec les autorités turques et s’emploie à « mener à bien les deux enquêtes ».

Khashoggi, un journaliste saoudien travaillant pour le Washington Post, a été tué peu après son entrée au consulat d’Arabie saoudite à le 2 octobre 2018.

Après avoir déclaré qu’il avait quitté le consulat vivant, l’Arabie saoudite a admis des semaines plus tard qu’il avait été tué sur place, accusant sa mort par un groupe de voyous saoudiens.

May a également demandé à l’Arabie saoudite de mettre fin au conflit au Yémen et de « porter secours aux millions de personnes menacées par la famine » lors de sa rencontre avec le prince héritier.

Le Yémen appauvri est déchiré par les conflits depuis 2014, lorsque les rebelles houthis ont envahi une grande partie du pays, y compris la capitale, Sanaa.

Le conflit s’est intensifié en 2015 lorsque l’Arabie saoudite et ses alliés arabes ont lancé une campagne militaire visant à faire reculer les gains des Houthis au Yémen.

La guerre a entraîné l’effondrement de l’économie et une épidémie de choléra qui ont touché plus de 1,1 million de personnes.

Riyad a à plusieurs reprises accusé les Houthis d’avoir agi en tant que force de substitution pour l’, le principal ennemi de l’Arabie saoudite dans la région.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action