FLASH INFO :

Des terroristes du PKK / YPG utilisent un missile antichar russe contre la Turquie

TURQUIE / LUTTE CONTRE LE TERRORISME - Les terroristes des Unités de protection du peuple (YPG) soutenues par le PKK et situés dans la région d’Afrin, au nord-ouest de la Syrie, ont utilisé un missile antichar russe lors d’une attaque mercredi contre la province de Hatay, dans le sud de la Turquie.


Les experts ont déclaré jeudi que les terroristes ont utilisé le missile antichar russe 9M113 Konkurs.

Les terroristes de YPG ont continué mercredi à cibler la Turquie avec des roquettes et des mortiers le long de la frontière syrienne.

Le Konkurs 9M113 a été utilisé lors d’une attaque visant le district de Kırıkhan de Hatay et a atterri dans le quartier de Perişan, mais n’a causé aucun décès ou blessure.

Au cours des premières investigations sur les lieux, des pièces de missiles avec le code AT-5 Spandrel de l’OTAN ont été découvertes, qui ont ensuite été transférées à un centre de Hatay pour un examen détaillé.

En représailles aux attaques, les bombardiers turcs stationnés le long de la frontière syrienne ont attaqué les positions des YPG à Afrin.

Depuis le début de l’opération Rameau d’Olivier le 20 janvier pour éliminer les terroristes du PKK / KCK / PYD / YPG et Daech du nord-ouest de la Syrie, les terroristes ont attaqué aveuglément les provinces frontalières de Kilis et Hatay, tuant 5 civils et blessant près de 65 autres.

Selon l’Etat-major général turc, l’opération vise à établir la sécurité et la stabilité le long des frontières de la Turquie et de la région, ainsi qu’à protéger les Syriens contre l’oppression et la cruauté des terroristes.

L’opération Rameau d’Olivier est menée dans le cadre des droits de la Turquie en vertu du droit international, des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, du droit de légitime défense en vertu de la Charte des Nations Unies et du respect de l’intégrité territoriale syrienne.

L’armée turque a également déclaré que la plus grande importance est accordée à ne pas nuire à des civils.

Afrin a été une cachette majeure pour le PYD / PKK depuis juillet 2012 quand le régime d’Assad en Syrie a laissé la ville au groupe terroriste sans se battre.

Que pensez-vous de cet article ?

3



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX