FLASH INFO :

Les terroristes du PKK menacent de mettre l’Europe en feu suite à leur défaite contre la Turquie à Afrin

TURQUIE / LUTTE CONTRE LE TERRORISME - Alors que l’armée turque et l’Armée syrienne libre (ASL) ont libéré plus de la moitié d’Afrin – un district du nord de la Syrie- contrôlé par les YPG, le groupe terroriste a publié plusieurs déclarations dans lesquelles il s’engage à attaquer les institutions, les entreprises, les particuliers, les banques et bureaux européens des principaux partis politiques allemands.


Le groupe terroriste a déclaré : « Si personne ne veut nous écouter, nous allons mettre en cendres toutes les villes d’. Peu importe comment et ce qui brûle en ce jour, l’ doit comprendre que nous ne laisserons pas tomber Afrin ».

Appelant ses partisans à mener « des actions plus radicales et organisées au cœur du capitalisme », le communiqué appelle à des attentats en Europe contre les ambassades turques, l’Union des démocrates européens turcs (UETD), les Turcs et leurs locaux, les institutions étatiques, les bureaux de l’Union chrétienne-démocrate (CDU) au pouvoir en , des postes de police et des tribunaux.

Sur son compte , Dean Parker, un volontaire américain des forces terroristes des YPG, a également appelé les partisans du groupe à attaquer les représentants diplomatiques turcs à travers le monde.

« Brûlez-les tous, le temps des manifestations pacifiques est terminé », a-t-il tweeté.

La déclaration d’AGİA a été publiée à peu près en même temps que les YPG ont publié leur déclaration internationale officielle, dans laquelle le groupe terroriste a déclaré: « Le jeu vient de commencer et le champ de bataille est maintenant le monde entier ». La phrase de propagande se termine par « Biji Serok Apo », qui signifie « Longue vie à Apo », en référence au leader emprisonné du PKK-Abdullah Öcalan.

Dans une déclaration séparée de la gauche radicale européenne sur leur noblogs.org, les partisans du PKK-YPG ont été appelés à commencer leurs attaques aujourd’hui, le 12 mars.

« Brûler des consulats turcs, saboter des compagnies d’armement et des actions militantes massives contre les symboles du capitalisme et de l’impérialisme vont briser le silence et permettre à ne plus ignorer les atrocités du fascisme turc.  »

Dans un blog « fight4afrin » sur le web le groupe a énuméré des « actions directes en solidarité avec la résistance d’Afrin jusqu’à présent » et a revendiqué des dizaines d’attaques contre des mosquées, des individus et des organisations non gouvernementales à travers l’Europe.

La Fondation de Service Geylani, un centre religieux fondé et géré par des Kurdes, à Rotterdam, aux Pays-Bas, est parmi les attaques répertoriées sous le titre paradoxal de : « Une association de fascistes turcs a été attaquée ».

Dans une catégorie appelée « Cibles», le groupe a listé des sociétés de l’industrie européenne de l’armement, des grandes banques européennes, telles qu’ING, BNP, Deutsche Bank, Lloyds et AXA; les adresses des représentations diplomatiques turques dans les principaux pays européens ainsi que les centres culturels turcs et autres organisations non gouvernementales.

Les appels de Yusuf du PYD à occuper les ambassades russes et turques

Exprimant sa frustration pour le manque de soutien au groupe terroriste à Afrin, Hediye Yusuf du PYD a déclaré que la situation à Afrin est « inquiétante » pour les YPG et a appelé ses partisans à « occuper les consulats et ambassades turcs et russes » autour du monde.

Sa déclaration est survenue un jour après avoir donné une interview à un média pro-PKK, dans lequel elle se moquait du régime d’Assad, qui s’est abstenu de s’affronter avec l’armée turque à Afrin.

« Le régime est faible, sinon ils auraient arrêté la à Jarablus et al-Bab », a-t-elle dit, se référant à l’ de la Turquie qui a libéré le nord de la Syrie des terroristes de Daech.

Yusuf a également condamné la et accusé Moscou d’avoir « enflammé » l’offensive turque à Afrin. Le groupe de jeunes du PKK-YPG AGİA, qui a organisé des centaines de manifestations dans les villes européennes avant l’opération à Afrin, a annoncé en octobre qu’il se vengerait à travers attaques contre des institutions et des établissements turcs ayant des liens avec le Parti de la Justice et du Développement() au pouvoir et le Parti d’Action Nationaliste () en Europe.

Le groupe terroriste a alors prétendu que ni « la modernité capitaliste de l’Europe ni aucune structure fasciste »ne pourront arrêter les attaques terroristes planifiées. La déclaration, qui a été diffusée sur ANF, le média basé au Pays-Bas, a défini toutes les villes européennes comme des «zones de résistance» où le groupe militant commencera ses «activités indéfinies».

Il est temps de réprimer la menace du PKK-YPG en Europe

L’ a été vivement critiquée pour son manque d’intérêt apparent à l’égard des actes terroristes du PKK en Turquie et des activités du groupe en Europe. En plus de la complète tolérance du PKK dans les États membres de l’UE, certains pays ont pris certaines mesures que Ankara a qualifiées de « scandaleuses ».

Le département de police de Francfort a précédemment partagé un message sur son compte Twitter officiel faisant la promotion du PKK et de son leader.

« Ce soir, nous manifestons pour vous avec la mission ‘Liberté pour Öcalan – La paix au Kurdistan’ », lit-on dans le tweet.

Les Turcs vivant en Europe ont été plus fréquemment confrontés à des attaques de terroristes à la suite de l’Opération Rameau d’Olivier de la Turquie en Syrie, a souligné un rapport préparé par l’UETD basée à Berlin.

« Immédiatement après le début de l’opération Rameau d’Olivier en Syrie, les branches du groupe terroriste ont mené des campagnes de propagande sous prétexte de manifester et d’éviter la violence », selon le rapport intitulé « Attentats perpétrés par des sympathisants du PKK / PYD / YPG en Europe après l’opération Rameau d’Olivier ».

(Traduction : Daily Sabah)

 

Que pensez-vous de cet article ?

331



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action