FLASH INFO :

Les terroristes lanceront une guérilla à Afrin en Syrie, selon l’ancien dirigeant du PYD Muslim

TURQUIE / LUTTE CONTRE LE TERRORISME - L’ancien leader du Parti de l’Union démocratique (PYD), Salih Muslim, a déclaré que les terroristes qui se retiraient du nord-ouest syrien en raison de l’opération Rameau d’Olivier en cours, lancerait une guérilla contre les forces de l’armée turque et l’Armée syrienne libre (ASL) dans la région.


S’adressant à l’Agence France-Presse (AFP) à Stockholm en Suède, Muslim a déclaré qu’il était déçu par la Russie, soulignant que les Russes avaient des « obligations » lorsqu’ils sont entrés en Syrie.

« Ils nous ont promis qu’ils protégeraient les territoires syriens », a déclaré l’ancien chef du groupe terroriste, ajoutant que la Turquie n’aurait pas réussi dans l’opération à Afrin « sans l’aide de la Russie ».

Muslim a été libéré par un tribunal tchèque en février, malgré la demande de la Turquie pour son arrestation et son extradition, attirant la colère des ministres turcs, qui ont déclaré que cette mesure n’était pas conforme au droit international et reflétait le soutien au terrorisme.

La Turquie a émis des mandats d’arrêt et des notices rouges contre Muslim et 47 autres personnalités de haut rang du PKK en novembre 2016, tandis qu’une nouvelle notice rouge a été émise contre Muslim le 13 février, alors qu’il figurait sur la liste des terroristes les plus recherchés avec une prime de 4 millions de livre turques (environ 1,05 millions de dollars US) promise pour son arrestation.

Muslim a rejoint l’aile syrienne du PKK, le PYD, en 2003 et en a été coprésident entre 2010 et 2017. En septembre 2017, il a été remplacé par Shahoz Hassan. Le PKK est répertorié comme un groupe terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’UE.

Dans le cadre de l’opération Rameau d’Olivier, lancée le 20 janvier pour éradiquer les Unités de Protection du Peuple (YPG) affiliées au PKK, qui sont la branche armée du PYD, et les terroristes Daech de la région Afrin, les Forces Armées Turques (TSK) et l’Armée syrienne libre (ASL) est entrée dans le centre-ville d’Afrin et l’a libérée des terroristes le 18 mars.

Selon l’Etat-major général turc, l’opération Rameau d’Olivier vise à établir la sécurité et la stabilité le long des frontières de la Turquie et de la région, ainsi qu’à protéger les Syriens contre la cruauté et l’oppression terroristes.

L’opération est menée dans le cadre des droits de la Turquie sur la base du droit international, des résolutions du Conseil de sécurité des Etats-Unis, des droits de légitime défense de la charte de l’ONU et du respect de l’intégrité territoriale syrienne.

Afrin a été une cachette majeure pour les YPG / PKK depuis juillet 2012, quand le régime d’Assad en Syrie a quitté la ville pour le groupe terroriste sans se battre.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX