FLASH INFO :

Les tentatives américaines d’inciter les tribus arabes syriennes contre l’armée turque

TURQUIE / ÉTATS-UNIS - Des représentants américains et européens ont rencontré plusieurs personnalités importantes dans les villes de Şanlıurfa, Kilis et Gaziantep en Turquie et sont entrés en contact avec des chefs tribaux en Syrie.


Les États-Unis tentent d’inciter les tribus arabes syriennes dans les zones du Bouclier de l’Euphrate contre les afin de créer un bloc anti- grâce aux efforts des représentants américains et européens qui sont en contact avec les chefs tribaux de la région.

Le bloc est mis en place à travers un projet de l’ basé dans la ville Hama, qui a été nettoyée des terroristes de par l’, et exécuté sous prétexte d’établir un « dialogue entre les tribus et les formations locales ».

L’objectif américain : Surveiller de près les chefs tribaux

Les organisations occidentales surveillent de près les chefs tribaux dans les régions débarrassées des terroristes de Daech et du PKK grâce à un partenariat entre l’armée turque et l’, sous couvert de la construction d’infrastructures dans la région.

Des représentants américains et européens ont rencontré plusieurs personnalités importantes dans les villes de Şanlıurfa, et Gaziantep en Turquie, et ont contacté des chefs tribaux en Syrie par le biais d’intermédiaires.

Basé dans la ville de Hama et dirigé par les États-Unis, des efforts sont en cours pour inciter les plus grandes tribus à travers la Syrie, telles que les Baggara, Joumeili, Baddoush, Ageydat et Jeiss, qui comptent des millions de membres.

La cible : l’opération Bouclier de l’Euphrate de l’armée turque

Les efforts américains pour inciter les tribus sont soutenus par l’ancien chef de la de l’opposition Ahmad Jarba à travers des opérations menées en Turquie, en et au Koweït.

Le projet parrainé par les États-Unis vise à présenter la Turquie comme une « force d’occupation » aux chefs tribaux par le biais d’agents dans des zones situées à l’extérieur de Sawran, comme Kafra et Dabiq, où des opérations sont activement menées.

Les trois régions ciblées par le projet américain sont uniques en ce sens qu’elles accueillent toutes une base militaire turque.

Les États-Unis ont promis aux chefs tribaux de leur fournir des armes pour « sauver leurs régions des forces armées turques » en échange d’un nombre suffisant de leurs partisans.

(Traduction : Yeni Şafak)

Que pensez-vous de cet article ?

11



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action