FLASH INFO :

Tensions entre le Kosovo et la Turquie après l’extradition de six gulénistes en Turquie

TURQUIE / LUTTE CONTRE LE TERRORISME - Cinq enseignants d’une école de Gülen et un médecin ont été ramenés jeudi en Turquie dans le cadre d’une opération secrète menée par le ministère de l’Intérieur et le service de renseignement du Kosovo, en collaboration avec le MIT. Le premier ministre kosovar Ramush Haradinaj a déclaré qu’il n’avait pas été informé de l’opération secrète menée avec l’aide des agents turcs de renseignement.


« Les autorités du enquêtent sur l’arrestation et l’extradition de six citoyens turcs », a déclaré samedi le Premier ministre Ramush Haradinaj.

Le Premier ministre du Kosovo a limogé ses hauts responsables de la sécurité et ordonné l’ouverture d’une enquête sur l’expulsion de six membres du groupe terroriste guléniste (), accusé par la d’un coup d’État manqué en 2016.

Haradinaj a déclaré aux journalistes après une réunion d’urgence de son conseil de sécurité nationale samedi qu’il a renvoyé le ministre de l’Intérieur Flamur Sefaj et le chef du renseignement Driton Gashi au sujet de leur participation à l’opération.

Gülen, l’ennemi du président turc qui vit depuis plusieurs années en exil en Pennsylvanie, est accusé par d’être à l’origine de la tentative de coup d’État militaire échouée en juillet 2016.

Erdoğan a déclaré samedi que les six hommes avaient été arrêtés par des agents turcs du renseignement et amenés en Turquie.

« Notre service national de renseignement a arrêté six des plus hauts membres du réseau guléniste dans les Balkans dans le cadre de l’opération menée au Kosovo », a déclaré Erdoğan, parlant aux partisans et aux membres du parti à Istanbul.

Il a ajouté qu’il était attristé par le limogeage du ministre de l’Intérieur et du chef des services secrets du Kosovo.

L’agence de presse turque Anadolu a décrit les six hommes expulsés du Kosovo en tant qu’individus du mouvement Gülen.

Le procureur d’Istanbul enquête sur les hommes qui, selon Anadolu, organisaient l’exil des gulénistes de Turquie vers les pays européens et les États-Unis.

L’un des six, Kahraman Demirez, est accusé d’avoir contribué à accroître la participation au mouvement dans les Balkans, tandis que Cihan Özkan est soupçonné d’envoyer de l’argent collecté dans les pays balkaniques aux dirigeants du mouvement Gülen en Pennsylvanie, a déclaré Anadolu.

Le Kosovo est un pays où de nombreux étudiants suivent leurs cursus dans des écoles gulénistes.

Des enfants de hauts responsables politiques du Kosovo, dont le fils du président Hashim Thaci, continent à se rendre dans les écoles gulénistes aujourd’hui.

La Turquie essayent de trouver un accord pour fermer les écoles gulénistes au Kosovo, des négociations encore en cours à ce jour.

Que pensez-vous de cet article ?

21



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action