FLASH INFO :

Syrie : Saisie de Nairab par l’Armée nationale syrienne, soutenue par la Turquie

TURQUIE / GUERRE EN SYRIE - L’armée nationale syrienne (ANS), soutenue par la Turquie, a saisi lundi soir le village clé de Nairab, au cours de leur avancée dans le sud d’Idlib.


L’armée nationale syrienne (), soutenue par la Turquie, a saisi lundi soir le village clé de Nairab, au cours de leur avancée dans le sud d’.

Le village est un emplacement stratégique près de Saraqib, et a été initialement capturé par les forces du régime d’Assad le 3 février.

Un grand convoi militaire est entré dans la province d’Idlib, dans le nord-ouest du pays, le même jour. Le convoi, de 50 véhicules, était accompagné des troupes de l’ANS, a rapporté l’agence de presse Ihlas (IHA).

Des sources ont indiqué que la Turquie déployait des forces spéciales à la frontière avec la Syrie pour renforcer ses troupes montant la garde.

Nairab, sur l’autoroute M4, est à environ 10 kilomètres au sud-est du centre-ville d’Idlib et à 6 kilomètres à l’ouest de la ville stratégique de Saraqib. Saraqib, elle, est située à un carrefour stratégique reliant les deux principales autoroutes du pays, M4 et M5. L’autoroute M4 relie la ville portuaire de Lattaquié à la frontière irakienne, tandis que la M5 constitue l’épine dorsale des autoroutes du pays, reliant le centre économique d’Alep aux villes centrales de Hama et Homs, la capitale et la frontière jordanienne plus au sud.

Le régime de Bachar el-Assad, soutenu par la , mène une offensive depuis décembre pour capturer et rouvrir l’autoroute M5, détenue par l’opposition depuis 2012, malgré un accord de cessez-le-feu négocié à la fin de l’année dernière entre la et la Turquie.

Mercredi dernier, les forces du régime ont capturé la ville clé de Maaret al-Numan de l’opposition, et se concentrent maintenant sur la ville de Saraqib.

La province d’Idlib abrite quelques 3 millions de personnes, dont beaucoup étaient déplacées d’autres régions de Syrie, lors de violences antérieures. L’ estime que 390.000 Syriens y ont été déplacés au cours des deux derniers mois – 315.000 en décembre et 75.000 en janvier.

La Turquie accueille déjà 3,5 millions de syriens, et la vague de violence actuelle à Idlib soulève des inquiétudes concernant une nouvelle vague de civils déplacés, fuyant vers la frontière turque.

Que pensez-vous de cet article ?

11



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action