FLASH INFO :

Syrie : Plusieurs villes s’apprêtent à adopter la livre turque comme monnaie locale

TURQUIE / GUERRE EN SYRIE - Certaines parties de la Syrie détenue par l’opposition ont adopté la livre turque comme monnaie locale, la valeur de la livre syrienne continuant de chuter avant les nouvelles sanctions américaines contre le pays.


Des billets en étaient déjà en circulation dans certaines régions du nord de la Syrie comme Idlib , qui avaient été libérées des organisations terroristes par l’ et les groupes d’opposition syriens. 

Cependant, l’annonce officielle de l’utilisation de la monnaie a été faite mardi dans un communiqué du gouvernement intérimaire syrien.

Le président du gouvernement intérimaire syrien et de l’Assemblée turkmène de Syrie, Abd Al-Rahman Mustafa, a expliqué : « Afin de protéger l’épargne des citoyens en raison de la dépréciation rapide de la , nous avons intensifié nos négociations avec les autorités turques compétentes et pris la première étape du processus de lancement des billets TL, indispensables au quotidien, dans le nord de la Syrie ».

« Confirmé par 4 sources: les zones contrôlées par la en Syrie sont en train d’utiliser la , après que des pièces de monnaie ont été importées de pour permettre ce changement (des billets étaient déjà en circulation). Cela protégera les habitants de la dépréciation rapide de la livre syrienne », a écrit Elizabeth Tsurkov, boursière du programme pour le à l’Institut de recherche sur les politiques étrangères, sur Twitter.

Tsurkov a déclaré que cette décision réduirait encore la valeur de la livre syrienne en raison de la baisse de la demande « car environ 1,8 million d’habitants des zones sous contrôle turc cessent d’utiliser la monnaie. Les 3 millions d’habitants d’Idlib emboîteront probablement le pas en raison de la disponibilité des pièces ».

Les magasins du nord d’Alep ont commencé à afficher des prix en livre turque plutôt qu’en livre syrienne.

En outre, le gouvernement du salut national a également commencé à payer ses employés en monnaie turque.

Cette semaine, la devise syrienne a chuté à un record de 3 500 sterling sur le marché noir – contre 700 au début de l’année. Certaines denrées de base comme le sucre, le riz et les médicaments deviennent difficiles à trouver.

Les problèmes financiers au Liban voisin et l’impact des américaines en suspens et la saisie des actifs du magnat des affaires Rami Makhlouf auraient également contribué à l’aggravation de l’économie syrienne.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action