FLASH INFO :

Syrie : Les forces d’Assad pénètrent à Raqqa tandis que les Russes atteignent la périphérie de ‘Ayn al-Arab

TURQUIE / GUERRE EN SYRIE - Un groupe de soldats fidèles au régime de Bachar Assad est entré dans la ville syrienne de Raqqa et a commencé à mettre en place des postes d’observation, a annoncé mercredi un rapport.


Un groupe de soldats fidèles au régime de Bachar est entré dans la ville syrienne de Raqqa et a commencé à mettre en place des postes d’observation, a annoncé mercredi un .

Le rapport de la chaîne de télévision pro-régime al-Mayadeen a été publié quelques jours après que les terroristes des unités de protection du peuple (), qui avaient saisi la ville où était Daesh, aient conclu un accord avec Assad afin que ses troupes puissent être déployées à la frontière.

Dans le même temps, les forces russes ont traversé l’Euphrate dans le nord de la Syrie et se sont étendues à l’extérieur de la ville d’Ayn al-Arab (Kobané), poussant vers l’est avec les Forces démocratiques syriennes () dominées par les terroristes des YPG, a indiqué l’observatoire syrien.

Mardi, les forces du régime Assad accompagnées par des militaires russes ont pris le contrôle de la ville de , une ville très animée.

Les derniers développements interviennent dans le cadre de l’opération antiterroriste menée par la dans le nord-est de la Syrie.

La Turquie a lancé l’opération Source de Paix, troisième d’une série d’opérations antiterroristes transfrontalières dans le nord de la Syrie, ciblant les terroristes affiliés aux unités syriennes du et Daesh, le 9 octobre à 16 heures.

L’opération, menée conformément au droit du pays à la légitime défense issu du droit et des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies, vise à établir une zone de sécurité exempte de pour le retour des Syriens dans la zone située à l’est de l’Euphrate, contrôlée par les États-Unis.

Le PKK, considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’ mène depuis plus de 30 ans une campagne terroriste contre la Turquie, causant la mort de près de 40.000 personnes, dont des femmes, des enfants et des nourrissons.

La Turquie a longtemps décrié la menace terroriste à l’est de l’Euphrate, dans le nord de la Syrie, en promettant une action militaire pour empêcher la formation d’un « corridor terroriste » à cet endroit.

Depuis 2016, les opérations turques Bouclier de l’Euphrate et Rameau d’Olivier dans le nord-ouest de la Syrie ont libéré la région des terroristes YPG / PKK et Daesh, permettant à près de 400.000 Syriens ayant fui la violence de rentrer chez eux.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action