FLASH INFO :

Stari Most : le vieux pont ottoman de Mostar

HISTOIRE - Derrière sa longue histoire, le vieux pont ottoman de Mostar cache tout un tas de symboles et d’histoires toutes aussi joyeuses que tragiques.


Construit sur la rive est de la rivière , au sud de la -Herzégovine, Mostar apparaît dans l’ au cours de la première moitié du XVe siècle sous la forme d’un hameau de quelques maisons. En 1468, ce lieu passe sous domination ottomane et le Sultan Mehmet II ordonne de construire un premier pont entre 1468 et 1481.

Grâce à sa position sur la grande route reliant Dubrovnik avec l’intérieur des Balkans et à la paix durable instaurée par les Ottomans, Mostar se développa rapidement.

Le fameux pont en dos d’âne fut construit, par ordre du sultan et sur ses fonds, suite à la demande de la population de Mostar. Il fut terminé en l’an 974 de l’Hégire, soit en l’an 1566 de l’ère chrétienne.

La construction a été réalisée par l’architecte Hayruddin, connu comme étant un élève du grand architecte Sinan. Il choisit pour son œuvre le point le plus étroit du fleuve Neretva et prit en compte le niveau de montée des eaux, ce qui explique pourquoi le niveau de l’arc du pont est plus élevé que les rues adjacentes.

Le pont a survécu pendant 427 aux catastrophes naturelles, aux tremblements de terre et aux différentes guerres jusqu’à la guerre récente des Balkans. Le pont représentait non seulement la traversée de la rivière mais aussi le mélange culturel et ethnique de Musulmans bosniaques, de Catholiques croates, d’Orthodoxes serbes ainsi que de Juifs, toutes ces communautés qui habitaient à Mostar. Selon le recensement de 1991, Mostar était la ville la plus multi-ethnique de Bosnie et jouissait aussi d’une forte fréquentation touristique, attirée par la beauté de la vieille ville ottomane.

Le vieux pont ottoman devient le symbole de la guerre de Bosnie (1992-1995) lorsque les Croates l’ont détruit à coups d’artillerie le 9 novembre 1993, malgré les civils bosniaques venus défendre cet emblème de l’ et de l’.

La reconstruction du pont a été envisagée dès 1994. Elle est devenue un élément majeur dans les accords de paix. On a considéré que la réhabilitation de symboles du patrimoine culturel, surtout à Mostar, était une mesure obligée pour réunifier la ville et le pays. Il a été reconstruit sous l’égide de l’ et de la fondation turque TIKA.

Le « vieux pont » et son quartier dans la vieille ville de Mostar sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Que pensez-vous de cet article ?

3



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action