FLASH INFO :

Source de Paix : L’armée turque ouvre le feu sur 181 cibles des YPG en Syrie

SOURCE DE PAIX - L’armée turque a pris le contrôle de cibles spécifiques dans le nord de la Syrie et l’opération Source de Paix se déroule comme prévu, a annoncé jeudi le ministère de la Défense nationale.


Le ministère a publié une déclaration sur son compte officiel, donnant des détails sur l’opération anti-terroriste en cours.

L’armée turque a ouvert le feu sur quelque 181 cibles des Unités de protection du peuple () dans le nord de la Syrie, alors que les commandos participant à l’opération Source de Paix en commençaient à progresser à l’est de l’Euphrate.

Des séquences de commandos ouvrant le feu au fur et à mesure de leur progression ont également été publiées par le ministère.

« En utilisant des éléments des forces aériennes et des véhicules de tir, les ont ouvert le feu sur un total de 181 cibles appartenant à l’organisation terroriste [YPG / PKK] dans le cadre de l’opération Source de Paix », a annoncé le ministère.

La Turquie a lancé l’opération Source de Paix, la troisième d’une série d’opérations antiterroristes transfrontalières dans le nord de la Syrie, ciblant les terroristes affiliés à Daech et à la branche syrienne du groupe terroriste PKK, les Unités de protection du peuple (YPG), le 9 octobre à 16h00.

L’opération, menée conformément au droit du pays à la légitime issu du droit et des résolutions du Conseil de sécurité des , vise à établir une exempte de terrorisme pour le retour des Syriens dans la zone située à l’est de l’Euphrate, contrôlée les Forces démocratiques syriennes () soutenues par les Etats-Unis et majoritairement dominées par les terroristes des YPG. Les YPG sont la branche armée du Parti de l’Union démocratique (PYD), la filiale syrienne du groupe terroriste du PKK.

Le PKK – considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’Union européenne – mène depuis plus de 30 ans une campagne terroriste contre la Turquie, faisant près de 40 000 morts, dont des femmes, des enfants et des nourrissons.

La Turquie a longtemps décrié la menace terroriste à l’est de l’Euphrate, dans le nord de la Syrie, en promettant une action militaire pour empêcher la formation d’un « corridor terroriste » à cet endroit.

Depuis 2016, les opérations turques du Bouclier de l’Euphrate et Rameau d’Olivier dans le nord-ouest de la Syrie ont libéré la région des terroristes YPG / PKK et Daech, permettant à près de 400 000 Syriens ayant fui la violence de rentrer chez eux.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action