FLASH INFO :

Des sénateurs américains présentent un projet de loi visant à mettre un terme aux ventes des F-35 à la Turquie

TURQUIE / ÉTATS-UNIS - Un groupe de sénateurs a présenté le 28 mars un projet de loi interdisant le transfert d’avions de combat F-35 en Turquie, faisant état d’inquiétudes concernant les intentions d’Ankara d’acheter le système de défense antimissile russe S-400.


Le sénateur James Lankford a déclaré dans un communiqué : « La est un allié important de l’OTAN et un partenaire disposé à répondre à plusieurs priorités de la sécurité nationale des États-Unis ».

Lankford a cependant partagé ses inquiétudes concernant le projet de la Turquie d’obtenir le système , affirmant que la « cherche à saper les intérêts de l’OTAN et des États-Unis ».

« La perspective de l’accès de la Russie aux aéronefs et à la américains dans un pays de l’OTAN, la Turquie, représente un risque sérieux pour la sécurité nationale et mondiale », a déclaré la sénatrice Jeanne Shaheen.

Après de longs efforts pour acheter des systèmes de aérienne des États-Unis sans succès, a décidé en 2017 d’acquérir le système de défense aérienne russe S-400.

Ankara envisage également d’acquérir 100 avions de chasse F-35 aux États-Unis et ses pilotes s’entraînent actuellement sur la plate-forme d’armement de la base aérienne Luke en Arizona.

La Turquie a adhéré pour la première fois au programme des interarmées F-35 en 2002 et a investi plus de 1,25 milliard de dollars. Elle fabrique également diverses pièces d’avion pour toutes les variantes et tous les clients du F-35.

Les entreprises turques fournissent au programme F-35 des composants clés, notamment des structures et des assemblages de cellules et des fuselages centraux.

Deux F-35 ont déjà été livrés à la Turquie et se trouvent actuellement à la base aérienne de Luke, en Arizona, où les pilotes turcs s’entraînent avec les avions. Ces jets devaient être transférés en novembre.

Deux autres jets devraient être livrés prochainement.

« Ce projet de loi indique clairement que l’intégrité, l’interopérabilité et la sécurité de l’OTAN sont une préoccupation majeure de la étrangère de toutes les branches du gouvernement américain », ont déclaré les sénateurs.

Que pensez-vous de cet article ?

41



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action