FLASH INFO :

Scandale aux Pays-Bas : Le ministre des Affaires étrangères néerlandais démissionne suite à ses mensonges sur la Russie

INTERNATIONAL - Le ministre des Affaires étrangères néerlandais Halbe Zijlstra a annoncé sa démission ce mercredi. Il a avoué hier soir avoir menti sur sa participation à une réunion avec Vladimir Poutine où il lui prêtait des propos, faussés, sur le projet de la « Grande Russie ».


Le gouvernement néerlandais est face à un du ministre des Affaires étrangères, , qui aurait menti sur sa présence lors d’une rencontre en 2006 avec le président russe, Vladimir .

« Je ne vois pas d’autre option aujourd’hui que de présenter ma à Sa majesté le Roi», a-t-il ainsi déclaré aux polémiques qui encourent à son encontre. Halbe Zijlstra a reconnu que le scandale avait tant impacté sa crédibilité que sa position était désormais intenable.

Halbe Zijlstra a annoncé le 13 février démissionner de son poste juste avant sa rencontre soit le 14 février avec le chef de la russe Sergueï Lavrov, pour ce qui devait être sa première visite officielle en Russie.

Selon les dires d’Halbe Zijlstra, lors d’une conférence en 2016, lorsqu’il n’était pas encore ministre à l’époque,  il avait raconté avoir entendu le plan d’une « » présenté par Vladimir Poutine.

« J’étais présent en 2006 dans la datcha (maison de campagne en russe) de Vladimir Poutine, assis au fond de la salle où se tenait la réunion », avait-il affirmé, soulignant qu’il avait pu entendre parfaitement le président russe.

Zijlstra avait ajouté que Poutine avait l’intention de rétablir la « Grande Russie », qui inclurait «la Russie, la Biélorussie, l’Ukraine, les États baltes». 

Après ces déclarations, le quotidien Volkskrant a enquêté l’affaire auprès des collègues de Zijlstra de 2006. Les journalistes ont découvert et révélé au grand public que Zijlstra travaillant à l’époque pour Shell, n’était pas présent à cette réunion.

Confronté à la réalité, le ministre a alors reconnu avoir menti, assurant qu’il ne cherchait qu’à protéger une source mais que le leader russe avait bien tenu ces propos.

Après ces propos révélés, la carrière de Zijlstra a pris fin tout en devenant un véritable phénomène sur les réseaux sociaux.

Sous le hashtag #HalbeWasThere (Halbe était là), les internautes rivalisent en effet d’imagination pour l’inclure dans les situations les plus improbables.

Que pensez-vous de cet article ?

21



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action