FLASH INFO :

Comment savoir s’il est un pervers narcissique?

ANALYSE - Le web est cette toile d’araignée, ce terrain de chasse de certains individus qui parasitent nos contrées numériques. En effet, il existe un type de personnage dangereux dont l’emprise—sournoise—vous colle abusivement à la peau au point de provoquer en vous un dégoût prononcé : le pervers narcissique. Mais comment peut-on les reconnaître?

Par Cihan Bircan


Définitions

Un être pervers se définit comme étant un personnage qui est enclin à faire le mal et qui le tente par des moyens détournés.

Le narcissisme, quant à lui, est un investissement de soi-même, une attention exclusive portée à soi, synonyme d’égotisme. Il peut être compris comme le fondement de la confiance en soi. Lorsqu’il est défaillant, le terme peut désigner l’importance excessive accordée à l’image de soi.

Ainsi, la est une notion de psychanalyse reposant sur une faible capacité d’empathie associée à un comportement égocentrique, dont les conséquences sont psychologiquement destructrices pour l’entourage de la personne atteinte, en particulier dans le cas d’une relation duelle, de couple.

Des talents d’acteurs

Plus souvent homme que femme, le innove par ses nombreux traits de caractères. Touchant 2 à 3% de la population, ces êtres ne sont pas aussi isolés qu’il n’y paraît. Au contraire, le penchant pour la médiatisation est on ne peut plus présent.

Ils ont plusieurs visages. Ils peuvent être extravertis, bons vivants, séducteurs, cultivés, altruistes, ou plus timides mais aussi autoritaires et tyranniques. Ils peuvent passer d’une facette à l’autre en quelques secondes à peine. Si vous les avez contrariés, ils peuvent virer en un instant d’une profonde tristesse à une fureur terrible. A côté de cela, ils ont évidemment des côtés positifs : ils peuvent être très drôles, très originaux mais c’est pour mieux vous manipuler.

Test de reconnaissance de ces personnalités toxiques

Le pervers narcissique peut être votre patron, votre conjoint, votre ami, un parent. Même si la manipulation semble être le commun des mortels, il y a une nette différence entre l’être de temps à autre et respirer cet air dépravé à chaque seconde. Trente caractéristiques propres au pervers narcissiques ont été répertoriées. La présence commune de 14 de ces critères valide ainsi le diagnostic. Il est très probable que des Franco-Turques aient subies les manipulations de ces pervers. Alors si elle ne les savent pas, qu’elles se réveillent enfin, se libèrent de leurs chaines car elles ne sont pas seules.

Les 30 critères du « manipulateur » selon Nazare-Aga figurent ainsi ci-dessous. Pour elle, le pervers narcissique :

1-culpabilise les autres au nom du lien familial, de l’amitié, de l’amour, de la conscience professionnelle,

2-porte sa responsabilité sur les autres, ou se démet des siennes,

3-ne communique pas clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments et opinions,

4-répond très souvent de façon floue,

5-change ses opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes ou les situations,

6-invoque des raisons logiques pour déguiser ses demandes,

7-fait croire aux autres qu’ils doivent être parfaits, qu’ils ne doivent jamais changer d’avis, qu’ils doivent tout savoir et répondre immédiatement aux demandes et questions,

8-met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres : il critique sans en avoir l’air, dévalorise et juge,

9-fait faire ses messages par autrui,

10-sème la zizanie et crée la suspicion, divise pour mieux régner,

11-sait se placer en victime pour qu’on le plaigne,

12-ignore les demandes même s’il dit s’en occuper,

13-utilise les principes moraux des autres pour assouvir ses besoins,

14-menace de façon déguisée, ou pratique un chantage ouvert,

15-change carrément de sujet au cours d’une conversation,

16-évite ou s’échappe de l’entretien, de la réunion,

17-mise sur l’ignorance des autres et fait croire en sa supériorité,

18-ment,

19-prêche le faux pour savoir le vrai,

20-est égocentrique,

21-peut être jaloux,

22-ne supporte pas la critique et nie les évidences,

23-ne tient pas compte des droits, des besoins et des désirs des autres,

24-utilise souvent le dernier moment pour ordonner ou faire agir autrui,

25-son discours paraît logique ou cohérent alors que ses attitudes répondent au schéma opposé,

26-flatte pour vous plaire, fait des cadeaux, se met soudain aux petits soins pour vous,

27-produit un sentiment de malaise ou de non-liberté,

28-est parfaitement efficace pour atteindre ses propres buts mais aux dépens d’autrui,

29-nous fait faire des choses que nous n’aurions probablement pas faites de notre propre gré,

30-fait constamment l’objet des conversations, même lorsqu’il n’est pas là.

Conséquence et conclusion

La personne qui est victime du pervers narcissique ressent de la culpabilité, se sent dévalorisée, reçoit de nombreuses critiques, ne se sent plus elle-même, sent qu’elle doit faire attention à tout ce qu’elle dit et fait pour ne pas contrarier l’autre.

Vous l’avez surement compris. Il existe autour de vous des pervers narcissiques, médiatisés ou non. La méfiance doit être de mise. Mais comme le dit si bien Racine :  il n’y a point de secret que le temps ne révèle. Ainsi, un jour ou l’autre, ils seront démasqués.

En attendant, prudence.

Que pensez-vous de cet article ?

321



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action