FLASH INFO :

La Russie réfléchit à la vente du pétrole en monnaie nationale avec la Turquie et l’Iran

TURQUIE / INTERNATIONAL - Poutine a rencontré son homologue turc Recep Tayyip Erdoğan et son homologue iranien Hassan Rohani pour discuter sur la possibilité de règlements du pétrole en devises nationales.


Vendredi, le ministre russe de l’Energie, Alexander Novak a déclaré que la Russie étudie la possibilité de règlements en devises nationales pour l’approvisionnement en pétrole.

« Il y a une compréhension commune que nous devons avancer vers l’utilisation des monnaies nationales pour les échanges de pétrole », a déclaré Novak, cité par l’agence de presse TASS.

« Cela s’applique à la Turquie et à l’Iran », a-t-il ajouté, sans révéler quand la démarche pourrait commencer.

Généralement, le prix du pétrole est négocié en dollars américains.

La Russie est aujourd’hui l’un des principaux fournisseurs de pétrole brut de la Turquie.

En février, le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namdar Zanganeh, a déclaré que Téhéran avait signé un contrat avec Moscou pour exporter trois millions de barils de pétrole brut vers la Russie chaque mois et que les barils seraient vendus en euros.

Le ministre russe de l’Énergie Alexander Novak faisait partie de la délégation, qui a accompagné le président russe Vladimir Poutine lors de sa visite à Ankara en début de semaine.

L’objectif de la visite du ministre russe était d’exposer ouvertement à la Turquie cette nouvelle démarche qui consiste à éliminer le dollars pour les échanges du pétrole.

Une initiative qui risque de déplaire fortement à Washington…

Que pensez-vous de cet article ?

6



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX