FLASH INFO :

La réunion Kalın-Jeffrey se concentre sur la recherche d’une solution à la crise d’Idlib

TURQUIE / ÉTATS-UNIS - Mercredi, le porte-parole de la présidence turque İbrahim Kalın a souligné l’urgence de la nécessité de protéger les civils et les troupes turques dans la province d’Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, lors d’une réunion avec le représentant spécial américain pour la Syrie, James Jeffrey.


Les deux responsables ont discuté de la crise en cours à Idlib, selon un communiqué de la présidence.

Ils ont souligné que les attaques du régime de Bachar al- contre les postes d’observation turcs en Syrie étaient inacceptables, tout en notant que les accords pertinents sur la région devaient être respectés pour empêcher une nouvelle détérioration de la crise en cours dans la région.

Kalın et Jeffrey ont également convenu que le régime devait arrêter ses attaques et accélérer le processus constitutionnel pour faciliter les pourparlers afin de permettre une solution avec le soutien de la communauté internationale.

Kalın a également réitéré la détermination de la à lutter contre tous les groupes terroristes de la région pour protéger sa propre .

Les développements récents en , ainsi que la durabilité du et la transformation en un processus politique, ont également été discutés lors de la réunion, a ajouté le communiqué.

Jeffrey, qui sert également d’envoyé spécial américain pour la Coalition mondiale pour vaincre Daech, était auparavant à Ankara dans le cadre d’une délégation américaine de haut niveau dirigée par le vice-président Mike pour discuter de l’opération antiterroriste de la Turquie dans le nord-est de la Syrie.

Sa visite fait suite à deux attaques des forces du régime d’Assad contre des postes d’observation turcs à Idlib, qui ont fait 14 morts et 45 blessés.

Idlib est un bastion de l’opposition et des groupes armés antigouvernementaux depuis le début de la guerre civile syrienne en 2011.

En septembre 2018, la Turquie et la Russie sont convenues de faire d’Idlib une zone de désescalade dans laquelle les actes d’agression sont expressément interdits.

Mais plus de 1800 civils ont été tués dans les attaques du régime et des forces russes depuis lors, violant à la fois le cessez-le-feu de 2018 et un dernier accord le 12 janvier.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action