FLASH INFO :

Des réfugiés syriens se dirigent vers Idlib pour combattre dans l’opération Bouclier du Printemps de la Turquie

TURQUIE / GUERRE EN SYRIE - Après la déclaration officielle de l’opération turque Bouclier du Printemps par la Turquie dimanche, certains réfugiés syriens ont commencé à se diriger vers la frontière sud de la Turquie dans l’espoir de rejoindre les forces turques et d’aider à l’offensive contre le régime de Bachar al-Assad.


Certains syriens, pour la plupart des jeunes hommes vivant dans la province de Samsun, dans le nord de la , ont adressé une demande au bureau de recrutement militaire pour s’engager dans l’opération.

Exprimant leur chagrin face à la mort de soldats turcs tombés en martyr lors d’attaques du régime, les Syriens ont déclaré qu’ils étaient prêts à aller combattre avec la Turquie contre le régime.

« Nous avons été très attristés pour les martyrs. J’ai appelé mes amis, je leur ai dit que ces soldats avaient été tués dans notre pays d’origine. Par conséquent, nous avons déposé une demande pour être recrutés. S’ils ont besoin de notre soutien, nous partions en guerre », a déclaré Muhammed Abdurrahman, l’un des réfugiés qui se sont portés volontaires.

Après avoir fait la demande, certains réfugiés se sont rendus au poste frontière de Cilvegözü dans la province du sud de pour rejoindre les soldats turcs.

Près de 100 jeunes hommes réfugiés ont traversé la frontière pour rejoindre la guerre depuis dimanche.

Dimanche, la Turquie a lancé l’opération Bouclier du Printemps après qu’au moins 34 soldats turcs sont tombés en martyr et des dizaines ont été blessés lors d’une frappe aérienne du régime à , une zone de désescalade dans le nord-ouest de la Syrie, juste de l’autre côté de la frontière sud de la Turquie. Les seules cibles de la Turquie pendant l’opération étaient les troupes et l’équipement du régime à Idlib dans le cadre du droit de la nation à l’autodéfense, a déclaré .

Des soldats turcs sont tombés en martyr alors qu’ils travaillaient pour protéger les civils locaux dans le cadre d’un accord de septembre 2018 avec la , qui interdit les actes d’agression à Idlib.

Mais plus de 1300 civils ont depuis été tués dans les attaques du régime Assad et des forces russes dans la zone, alors que le continue d’être violé, envoyant environ un million de réfugiés vers la frontière turque avec la Syrie.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action