FLASH INFO :

La réaction de la Turquie face à l’islamophobie grandissante en Europe

OPINION - A la suite des flots de commentaires racistes suite à la naissance du premier bébé de l’année 2018, d’origine turque en Autriche, la Turquie a décidé d’enquêter sur l’islamophobie en Europe.

Par Tugçe Ateş


Le parlement turc a jugé que la naissance de ce petit bébé viennois a donné lieu à des commentaires abjects rappelant l’époque nazie. L’enquête se concentrera sur l’, l’, la et la Belgique et débutera ce mardi.

La petite Asel, fille de Naime ve Alper Tamgaç, née le 1er janvier à a fait la une de la presse locale en tant que premier bébé de l’année 2018. De nombreux messages xénophobes ont ainsi été publiés sur les réseaux sociaux lorsqu’un média autrichien a publié sur Facebook une photo du nouveau-né et de ses parents à la maternité. De ce fait, le parlement turc a émis le souhait de lancer une enquête sur l’ en .

Les équipes de recherche et les députés travailleront sur les quatre pays européens, où, selon eux, l’islamophobie est la plus forte, à savoir l’Autriche, l’Allemagne, la France et la Belgique. Des autorisations supplémentaires feront l’objet d’une demande auprès des pays concernés pour mener également les recherches sur place.

Ainsi, ces actes racistes sont malheureusement le résultat de l’apanage d’être aussi pauvres intellectuellement qu’humainement. Nous constatons que critiquer au moyen d’arguments non construits, en tombant dans l’insulte primaire fait la risée d’une bonne partie du peuple autrichien qui n’a pas hésité à lyncher cette d’origine turque.

Il y a bien évidemment un fort lien entre ces messages extrémistes et le contexte qui règne en Autriche où un nouveau gouvernement composé de plusieurs ministres d’extrême droite et du nouveau chancelier conservateur Sebastien Kurz durcissent leurs politiques envers les immigrés. Les insultes et les menaces imprégnés par l’ambiance du pays s’extériorisent sur autrui, à savoir ce bébé et sa famille.

Les enquêteurs vont faire des recherches pour comprendre les raisons de cette islamophobie qui ne cesse de croître en Europe.

C’est encore un geste à l’honneur de la , de déployer les moyens d’action nécessaires pour soutenir les personnes victimes de ce tabou, alors que les pays garants des droits de d’homme restent aussi inefficaces sur la question. 

Que pensez-vous de cet article ?

1


NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action