FLASH INFO :

Radio Mit : La voix des Turcs de France

INTERVIEW - Red’Action a réalisé une interview exclusive avec Halil Ibrahim Üstündağ et Muhammet Akyüz, cofondateurs de Radio Made In Turkey (Radio MIT), première web-radio franco-turque de France.


Créée il y a bientôt 6 ans par les visionnaires Halil Ibrahim Üstündağ et Muhammet Akyüz, () est la première web- de . Red’Action a eu le privilège de s’entretenir avec ses co-fondateurs.

Red’Action – Pouvez-vous vous présenter ?

Halil Ibrahim Üstündağ et Muhammet Akyüz – Je m’appelle Muhammet Akyüz, 41 ans, cadre formateur technique, marié et père de 3 filles. Je suis originaire de Samsun () et suis venu en France à l’âge de 5 ans. Après avoir vécu dans le Limousin, j’ai atterri en Rhônes-Alpes depuis maintenant 15 ans. J’ai toujours baigné dans le milieu associatif à travers ma famille, j’ai été président de la troupe (1ère compagnie théâtrale franco-turque) durant 10 années.

Je m’appelle Halil Ibrahim Üstündağ, 37 ans, infirmier libéral et originaire de Kastamonu (Turquie), depuis toujours à et dans l’associatif et fondateur de la troupe de théâtre Kebabshow en 2002.

Pourquoi avoir voulu créer Radio MIT ?

En 2005, nous gérions une émission hebdomadaire sur l’actualité de la région sur une radio locale lyonnaise. Nous avons rencontré de manière fortuite Mme Annedith Schneider, chercheuse à TÜBITAK (le CNRS turc) et professeur à l’université Sabancı , qui avait entrepris une recherche sur la création artistique des Franco-Turcs. Son constat était simple : les activités étaient nombreuses mais il manquait un média pour relayer les informations. Ce fut une évidence pour nous. Il fallait faire quelque chose.

Quelles ont été les étapes pour y arriver ?

Tout d’abord, nous avons décidé d’être la voix des Turcs de France et de transformer notre émission hebdomadaire régionale en une émission nationale grâce à Internet et les réseaux sociaux. Nous avons diffusé ainsi durant 2 ans. Cependant, la demande toujours plus importante de nos auditeurs d’avoir une radio à temps plein, destinée à la communauté pesait de plus en plus. Nous nous étions intéressés à la création d’une radio FM. Or, on nous a fait comprendre qu’il serait impossible pour nous d’avoir une fréquence dans une grande ville comme Lyon par manque de disponibilité de fréquences (!) Il ne nous restait plus qu’une seule solution : la .

Que pouvez-vous dire avec 6 ans de recul ?

Radio MIT est une association et n’est composée que de bénévoles, avec toutes les contraintes et les limites que cela représente. Néanmoins, Radio MIT peut se vanter de toucher plus de 50 000 auditeurs mensuels dans les 4 coins de la France et des centaines d’auditeurs turcophiles et francophone en dehors de l’Hexagone, plus de 40 000 téléchargements des applications Apple ou Android, d’être suivie sur les réseaux sociaux avec plus de 50 000 membres du groupe Facebook. Radio MIT se veut d’être un service public à la cause des Franco-Turcs en traitant des sujets des plus sérieux comme des plus légers, pour un public cible de 15 à 45 ans.

Quel a été l’accueil du public vis-à-vis de la radio ?

Nous rappelons que Radio MIT est née à la demande des auditeurs, pour les auditeurs. Aujourd’hui, c’est un média ouvert à ces auditeurs avec des rencontres régulières et des échanges interactifs.

Justement, quelles émissions offrez-vous ?

En plus des émissions classiques radiophoniques comme les dédicaces, talk-Show et des émissions musicales, nous offrons des émissions politiques, juridiques ainsi qu’une émission sur la santé, la poésie, la littérature turque et bien évidemment une sur l’actualité.

Quel est votre souvenir le plus marquant depuis la création de la radio ?

La manifestation anti-Loi Boyer. La Radio MIT a su être le vecteur qui a centralisé l’organisation et les échanges inter-associatifs lors de la grande manifestation qui s’est tenue à en 2011.

Quel est l’avenir de la Radio MIT ?

Radio MIT veut s’inscrire dans la pérennité et a pour projet de prendre une place plus importante dans le cœur des Franco-Turcs.

Radio MIT est le parfait exemple de ce que les Franco-Turcs peuvent accomplir avec beaucoup de motivation. Son histoire de création peut en inspirer plus d’un. A ce titre, il nous vient une citation de George Clémenceau dont les fondateurs se sont sûrement inspirés inconsciemment : « Il faut d’abord savoir ce que l’on veut, il faut ensuite avoir le courage de le dire, il faut ensuite l’énergie de le faire. »

Vous pouvez écouter Radio MIT sur le site internet www.radiomit.com

L’application RADIO MIT est disponible sur Android et IOS.

 

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action