FLASH INFO :

Le Qatar s’engage à investir pour la première marque automobile turque

TURQUIE / INTERNATIONAL - Le Qatar va prochainement faire d’énormes investissements dans l’industrie automobile turque pour développer la première marque de voiture turque. La Turquie possède déjà de nombreuses usines de fabrication automobile, mais elles sont soit des coentreprises avec des marques étrangères, soit des géants internationaux de l’automobile. La prochaine marque envisagée sera entièrement turque.


« Le , à travers une société turque, va investir dans l’ automobile turque. C’est à travers une société privée, dans laquelle le Qatar détient des parts, qu’une union va se former avec d’autres investisseurs turcs pour mettre en œuvre ce projet ambitieux  », a déclaré Chiekh Khalifa ben Jassim Al Thani, président de la Chambre du Qatar.

Commentant le projet à venir, Burak Güreşçi, conseiller commercial à l’ambassade de la République de Turquie à Doha, a déclaré : « La Turquie essaie de construire sa propre marque de voiture et son propre site de production automobile. Un consortium de cinq sociétés a été formé et s’est réuni pour investir conjointement, y compris avec BMC (entreprise privée) dans lequel le gouvernement qatari (Forces armées qataries) détient des parts significatives ». Güreşçi a ajouté que : « L’investissement du Qatar dans le projet passe par BMC. Nous ne connaissons pas beaucoup de détails sur le projet, tels que la taille, la part de chaque entreprise et le délai d’achèvement ». Selon lui, chacune des cinq entreprises devrait développer des parties distinctes de la voiture, telles que le moteur, le châssis et d’autres composants importants.

Le Président a annoncé début novembre dernier le nom de 5 sociétés soit le groupe Anadolu, BMC, Kıraça Holding, et Zorlu Holding, qui participeront au consortium pour réaliser la première voiture produite en Turquie. Le premier modèle sera une berline à vendre sur le marché local, qui sera éventuellement exportée vers d’autres marchés étrangers par la suite.

« La Turquie a des constructeurs automobiles locaux et étrangers dans le pays, mais nous importons encore près de 70% des voitures vendues dans le pays. Nous avons des entreprises comme Fiat, Renault, Volkswagen (VW), Toyota, Honda et , mais la voiture à venir sera la propre marque de la Turquie », a souligné Güreşçi. C’est le projet favori du président, qui souhaite ardemment avoir la propre marque automobile turque. Le président Erdoğan a demandé à des investisseurs privés de se porter volontaires pour mettre en œuvre le projet. « Comme il s’agit d’un très gros projet, c’est pour cette raison que 5 entreprises se sont réunies pour l’exécuter. L’objectif est de construire tous les composants de la voiture dans le pays, y compris le moteur », a ajouté le conseiller commercial.

Les voitures berlines peuvent être étendues à la fabrication de véhicules utilitaires sport ainsi que de véhicules électriques, un marché en croissance en Turquie ainsi qu’en .

Lors de la cérémonie de lancement des noms des entreprises participantes, le 2 novembre, Erdoğan a exprimé sa gratitude envers les entreprises et leur a promis son plein soutien. Il a également déclaré qu’il suivra de près les évolutions du projet.

Le groupe de coentreprise devrait terminer le processus de préparation rapidement pour préparerer le prototype de la voiture en 2019 et commencer les ventes en 2021.

 

Que pensez-vous de cet article ?

4



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action