FLASH INFO :

Le propriétaire d’un groupe turc de médias condamné à 18 ans et neuf mois de prison pour avoir abusé sexuellement de sa fille

TURQUIE / SOCIÉTÉ - Fatih Oflaz, propriétaire du groupe de média Oflaz, a été condamné à 22 ans et six mois de prison pour avoir abusé sexuellement de sa fille par une décision judiciaire récente. Le tribunal d’Istanbul a réduit la peine à 18 ans et neuf mois de prison.


Le tribunal d’ a condamné Oflaz pour agression sexuelle sur sa fille biologique pendant environ sept ans, a rapporté le quotidien Habertürk le 19 juillet. Comme Oflaz n’a pas de casier judiciaire, le tribunal d’ a réduit la peine à 18 ans et neuf mois de prison.

Le groupe Oflaz est l’unique actionnaire de la plate-forme de télévision numérique Filbox, qui est surtout connue avec les chaînes de cinéma SinemaTV. Eurosport, Discovery Channel et Animal Planet figurent également sur la liste des chaînes de la plate-forme.

La fille d’Oflaz, âgée de 26 ans,aurait déclaré à la cour qu’elle avait été exposée à des abus sexuels continus de son père depuis l’âge de sept ans et demi jusqu’à ses 15 ans.

« Mon père a toujours été un homme tyrannique. Tout ce qu’il disait devait être fait. Après la séparation de mon père avec ma mère, j’étais forcée par ma mère d’aller chez mon père. Je n’ai pas élevé ma voix contre cela pendant des années. D’habitude, j’ai agi comme si rien ne s’était passé. J’ai détesté mon père et ma mère pour m’avoir envoyée à la maison de mon père, mon frère qui n’a pas arrêté cela, et moi-même pour ne pas avoir résisté à cela », aurait déclaré au tribunal la jeune femme, actuellement sculptrice.

« Finalement, j’ai décidé de parler de la situation et de faire face à la vérité et j’ai déposé une plainte. Cette plainte et le résultat de ce procès vont changer ce que j’ai vécu. Ma vie a été ruinée. Je ne peux pas avoir une relation saine avec qui que ce soit, à quelque niveau que ce soit. Je ne peux pas arrêter de me détester. Je déteste ma mère et mon père, et cela fait de moi une personne solitaire sans dans ce monde « , a déclaré la victime devant le tribunal.

Que pensez-vous de cet article ?

841



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action