FLASH INFO :

Le président du CHP attaqué lors des funérailles d’un soldat tombé en martyr alors qu’il combattait des terroristes du PKK

TURQUIE / POLITIQUE - Le président du Parti républicain du peuple (CHP), principal parti d’opposition, Kemal Kılıçdaroğlu, a été agressé par un groupe d’hommes lors des funérailles d’un soldat qui venait de tomber en martyr alors qu’il combattait des terroristes du PKK, près de la frontière turco-irakienne.


Le président du Parti républicain du peuple (), principal parti d’opposition, Kemal , a été agressé par un groupe d’hommes lors des funérailles d’un soldat qui venait de tomber en martyr alors qu’il combattait des terroristes du , près de la frontière turco-irakienne.

L’ a eu lieu dans la capitale turque, . Un groupe de plusieurs hommes a commencé à protester contre Kılıçdaroğlu, qui reçut des coups de poing et des coups de pied, accusé d’une prétendue alliance secrète avec le Parti démocratique du peuple () pro-PKK lors des élections locales.

Ils assistaient aux funérailles du soldat Yener Kırıkçı, dans le district de Çubuk.

Les responsables de l’AK Parti au pouvoir (Parti de la justice et du développement) ont condamné l’attaque et ont souhaité un prompt rétablissement à Kılıçdaroğlu.

« Nous condamnons toutes les formes de violence », a déclaré Ömer Çelik, le porte-parole du parti, ajoutant que « les coupables seraient retrouvés et tenus pour responsables de leur crime. »
 
Le ministre de la Justice Abdülhamit Gül a également condamné l’attaque, affirmant qu’ils ne permettraient pas à la violence de jeter une ombre sur la du pays.

Les forces de sécurité ont escorté le président dans une maison voisine; plus tard, il a été raccompagné par un véhicule blindé loin de la foule.

Le CHP a longtemps été critiqué pour son alliance avec le HDP, pro-PKK et condamné pour ses liens étroits avec ce groupe terroriste. Le CHP s’est d’ailleurs abstenu d’inclure officiellement le HDP dans son alliance électorale avec l’İP, craignant une réaction négative de sa base électorale nationaliste laïque.

Certains membres du HDP ont été accusés d’entretenir des liens avec l’organisation terroriste du PKK, qui combat l’État turc depuis plus de 30 ans et ayant causé la mort de plus de 40 000 personnes.

Le bureau du gouverneur d’Ankara a publié un communiqué, selon lequel une enquête avait été ouverte afin de retrouver les agresseurs de Kılıçdaroğlu et que des précautions avaient été prises pour assurer sa sécurité.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action