FLASH INFO :

Plus de 20 000 personnes fuyant Idlib avancent vers la frontière turque

TURQUIE / IMMIGRATION - Au cours des deux derniers jours, plus de 20000 civils ont fui la région d’Idlib, au nord-ouest de la Syrie, vers des endroits proches de la frontière turque, au milieu des bombardements accrus du régime syrien et de la Russie, a rapporté l’agence gouvernementale Anadolu le 9 janvier.


Une nouvelle vague de est arrivée près de la frontière turque au cours des deux derniers jours, au milieu des bombardements de forces alignées sur le régime de Bachar al-Assad, bien que la zone soit une zone de désescalade.

Selon les chiffres fournis par l’agence Anadolu, le nombre de civils déplacés depuis novembre dernier a atteint 370 000 depuis novembre dernier.

Néanmoins, les camps de tentes d’ ne répondent pas aux besoins des Syriens déplacés en raison de l’augmentation du nombre de personnes déplacées. Les responsables disent que les camps n’ont ni suffisamment d’espace pour installer plus de tentes ni les infrastructures nécessaires.

Les familles déplacées ont un besoin urgent d’abris, de tentes, de couvertures et de lits.

En septembre 2018, la et la ont convenu de faire d’Idlib une zone de désescalade dans laquelle les actes d’agression sont expressément interdits.

Depuis lors, plus de 1 300 civils ont été tués dans les attaques du régime et des forces russes dans la zone de désescalade alors que le cessez-le-feu continue d’être violé.

Plus d’un million de Syriens se sont déplacés près de la frontière turque en raison des attaques intenses de l’année dernière.

Après une réunion du cabinet turc en décembre de l’année dernière, le porte-parole présidentiel Ibrahim Kalin a déclaré que la Turquie s’attend à un arrêt de ces attaques dès que possible par le biais d’un nouveau cessez-le-feu.

Selon la nationale pour les forces révolutionnaires et d’opposition syriennes, la province d’Idlib abrite environ 3 millions de civils, dont 75% de femmes et d’enfants.

Depuis l’éruption de la sanglante guerre civile en Syrie en 2011, la Turquie a accueilli quelque 3,7 millions de Syriens qui ont fui leur pays, faisant de la Turquie le premier pays d’accueil de réfugiés au monde.

a jusqu’à présent dépensé 40 milliards de dollars pour les réfugiés, selon des chiffres officiels.

Que pensez-vous de cet article ?

4



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action