FLASH INFO :

Plus de 100 étudiants ont appris le « language des oiseaux » sifflé protégé par les Nations Unies

TURQUIE / ENSEIGNEMENT - Le langage des oiseaux répandu dans la région turque de la mer Noire a été enseigné à plus de 100 étudiants, selon un responsable turc.


Le directeur de l’ de Çanakçı dans la province de Giresun, dans la , Anirolu, a déclaré le 9 mars à l’agence Anadolu : « Nous avons enseigné cette langue avec l’aide de nos adeptes à plus de 100 étudiants. Bien entendu, apprendre cela nécessite une certaine maîtrise. On ne parle pas cela à la maison, une expérience pratique de la nature est cruciale ».

Dans le but de transmettre le aux générations suivantes, le centre d’éducation publique de Çanakçı organise des cours depuis 2014.

« Commencer un cours nécessite un certain niveau de demandes. Comme la plupart des adultes connaissent cette langue, il n’y a pas de demande pour le moment [de la part des adultes] », a déclaré Genç.

Les cours sont proposés de manière ludique afin de susciter l’intérêt des enfants pour cette langue, a ajouté Genç, soulignant que les professeurs enseignent également la de la région pendant les cours.

Au cours du premier semestre de l’année scolaire 2018-2019, 13 étudiants ont appris le language sifflé, a déclaré Genç, ajoutant qu’ils recevaient actuellement des candidatures pour le second semestre.

» Lire aussi : Le langage sifflé de la mer Noire obtiendra son propre alphabet

« Notre objectif est d’enseigner cette langue aux générations futures de manière plus efficace. Nous montrons comment prononcer quelques lettres spéciales en langue turque en sifflant. Nous leur enseignons cette langue au même titre que la et l’écriture », a déclaré Cüneyt Köse, un instructeur qualifié du langage sifflé.

Les étudiants apprennent 70% de cette langue grâce aux cours, a déclaré Köse, ajoutant que le reste s’apprend par la pratique avec des personnes âgées parlant la langue depuis de nombreuses années.

L’ a inscrit le language sifflé en 2017 sur la liste du patrimoine culturel immatériel, soulignant que cette langue avait un besoin urgent de sauvegarde.

Plus de 10 000 personnes de la région turque de la mer Noire, principalement à Çanakçı, utilisent efficacement cette langue.

La langue, Kuşdili (), a été développée pour permettre aux gens de communiquer à travers les vallées de montagnes escarpées, mais elle est en de disparaître, car les téléphones portables réduisent le besoin d’apprentissage de la langue par les nouvelles générations.

La langue est couramment utilisée dans le village de Kuşköy à Çanakçı, qui se traduit par le « village des oiseaux », mais il y a 50 ans, elle était répandue dans les régions de , Rize, Ordu, Artvin et Bayburt de la mer Noire.

Depuis 1997, le festival du langage des oiseaux a été organisé à Kuşköy pour promouvoir son utilisation. Toutefois, malgré ces efforts, l’UNESCO a constaté que « le language sifflé pourrait bientôt disparaître totalement à moins que des mesures de sauvegarde essentielles ne soient prises selon une approche intégrée ».

Que pensez-vous de cet article ?

5



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action