FLASH INFO :

Pluie de critiques sur le nouveau maire d’Istanbul, accusé de négligence concernant les menaces d’inondations

TURQUIE / MÉTÉOROLOGIE - Le maire d’Istanbul, Ekrem İmamoğlu, a été vivement critiqué pour sa gestion inefficace des pluies qui ont provoqué des inondations soudaines dans la ville samedi, malgré plusieurs avertissements antérieurs.


Le nouveau maire d’, , parti en pour la deuxième fois en deux mois depuis son entrée en fonction, a été critiqué concernant les inondations subies samedi par la ville la plus peuplée de . İmamoğlu, premier maire d’un parti d’opposition depuis près de deux décennies, a visité dimanche les zones touchées par les inondations et a reproché à l’agence de météorologie de ne pas avoir averti la municipalité des inondations imminentes.

Le maire a été fustigé sur les réseaux sociaux pour ne pas être rentré de vacances au moment de l’inondation. Mais İmamoğlu, dont la vidéo de ses vacances à bord d’un yacht circule actuellement en ligne, a déclaré qu’il n’était parti que pour deux jours et passé le reste de ses six jours de vacances à assister à des événements dans d’autres villes.

De fortes averses ont frappé samedi Istanbul et d’autres villes du nord-ouest de la Turquie, après une vague de chaleur de plusieurs jours, perturbant les en commun et la circulation dans divers secteurs.

Des experts avaient averti du risque imminent d’inondations depuis plusieurs jours.

Les inondations soudaines ont, entre autres, ravagé les bas-fonds et les zones en front de mer de la ville, notamment de grands pôles de transport tels que Eminönü, Beşiktaş, Üsküdar, Karaköy, Kadiköy et Kabataş. Le corps sans vie d’un homme a été retrouvé sous le passage souterrain d’Unkapanı, près de la Corne d’Or dans le district de Fatih. Selon certaines informations, cet homme pourrait être un sans-abri à la recherche d’un refuge dans le passage souterrain, où les eaux de crue ont atteint 190 centimètres de profondeur. Une enquête doit établir si l’homme s’est noyé lors de l’inondation ou était inconscient ou déja mort avant.

Les allées menant au Bosphore sur la place Üsküdar ont pris l’allure de rivières, inondant la place. De nombreux magasins et maisons ont été inondés dans les parties basses du district, où d’importantes infrastructures, notamment des tunnels d’évacuation des pluies, sont en construction depuis deux ans. Le quartier de Kasımpaşa à Beyoğlu a également été touché par les inondations, endommageant plusieurs maisons et magasins. La route côtière à Bakırköy, reliant le tunnel de l’Eurasie au Bosphore, a été fermée à la circulation. Le de la ville, complexe vieux de 558 ans qui a récemment subi une complète de son toit et de ses infrastructures, a également été touché.

Les districts d’Avcılar, Sefaköy, Bahçelievler, Çatalca, Zeytinburnu, Sarıyer, Fatih, Esenyurt, Kadiköy, Üsküdar, Tuzla et Pendik figurent parmi les districts qui ont été les plus pluvieux. Les experts ont déclaré que certaines zones avaient reçu jusqu’à 113 litres de pluie par mètre carré en une heure et demie seulement, soit la même quantité de pluie que celle qui se produirait normalement en hiver.

Le passage souterrain piétonnier de la place Eminönü, du côté européen, a été inondé par les eaux de crue, les magasins à l’intérieur ayant été gravement endommagés. Enfin, une rue a cédé en raison de fortes pluies à Üsküdar.

« Ceci est un exemple qui montre comment le dirigera la ville »

Mehmet Tevfik Göksu, qui dirige les membres du conseil du parti Justice et Développement (AK) au conseil municipal d’Istanbul, a déclaré que l’administration d’İmamoğlu était responsable de l’impact de la catastrophe provoquée par les inondations. S’adressant au journal Sabah, Göksu a déclaré que la catastrophe n’était pas liée aux infrastructures de la ville mais à la manière dont l’administration de la ville l’avait gérée.

« L’agence de météorologie et d’autres agences ont mis en garde sur les précipitations il y a quelques jours, et si la municipalité avait pris des mesures, nous n’aurions pas eu de problèmes. Cela constitue malheureusement un exemple illustrant la façon dont le Parti républicain du peuple (CHP) dirigera la ville », a-t-il déclaré, se référant au parti d’İmamoğlu.

İmamoğlu s’est rendu à Eminönü et à Üsküdar hier, en compagnie de représentants de la municipalité. Un commerçant d’Eminönü s’est adressé directement à İmamoğlu, le fustigeant : « Où étiez-vous, Monsieur le maire? Vous auriez dû être ici [samedi]. Il n’y avait pas une seule personne de la municipalité ici! », a déclaré le commerçant.

S’adressant aux journalistes après ses visites dans les zones touchées par une catastrophe, M. Imamoğlu a reconnu que l’agence de météorologie avait bien envoyé un avertissement au Centre de Coordination des Catastrophes de la municipalité, tout en affirmant qu’il s’agissait d’un avertissement « de second plan ».

« L’avertissement des experts n’était pas approprié, et a été relégué au second plan; ils n’ont pas averti aussi tôt qu’ils auraient dû le faire. Les agences devraient mieux gérer leur système d’alerte précoce », a déclaré le maire. İmamoğlu s’est également engagé à une gestion rapide des dégâts : « Nous avons inspecté les dégâts et nos équipes seront sur le terrain », a-t-il déclaré.

De fortes averses se produiront encore dans tout le quart nord-ouest de la Turquie, a annoncé le Service météorologique d’Etat turc, et des avertissements d’inondations ont également été émis pour la capitale . Les températures devraient chuter entre 5 et 10 degrés Celsius.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action