FLASH INFO :

Le PKK est derrière l’attaque de la base militaire turque en Irak, selon Altun

TURQUIE / LUTTE CONTRE LE TERRORISME - Des terroristes liés au PKK se sont cachés parmi les civils et ont tenté de les provoquer contre l’armée turque près de la ville de Duhok, dans le nord de l’Irak, a déclaré le directeur de la Communication auprès de la présidence turque, Fahrettin Altun.


Dans un communiqué publié samedi soir, Altun a déclaré que les terroristes du menaient une campagne de diffamation à propos de l’ perpétrée plus tôt dans la journée.

« Des précautions ont été prises pour éviter les pertes de civils près de la zone où se trouve la base », a déclaré Altun, exhortant les médias à se méfier de la campagne de diffamation en ligne du groupe terroriste.

Altun a également noté que seuls des dégâts matériels avaient été causés et qu’aucune personne n’avait perdu la vie lors de l’attaque.

Au moins 10 personnes ont été blessées lorsque des manifestants ont attaqué samedi une base militaire des près de Dohuk, dans la région kurde semi-autonome irakienne, en brûlant deux chars et d’autres véhicules.

Les partisans du PKK ont recours à des informations mensongères, notamment des écrits et des éléments graphiques, pour diffuser de la propagande sur les médias sociaux.

Formé en 1978, le groupe terroriste PKK se bat contre le gouvernement turc pour obtenir un État indépendant. Sa campagne terroriste a causé la mort de plus de 40 000 personnes. Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’.

Le PKK a repris sa campagne vieille de plusieurs décennies en juillet 2015. Depuis lors, plus de 1 200 personnes, y compris des membres des forces de et des civils, ont perdu la vie dans les attaques du PKK.

Que pensez-vous de cet article ?

5



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action