FLASH INFO :

Özil et Gündoğan rencontrent le président allemand après les polémiques sur leurs photos avec Erdoğan

TURQUIE / INTERNATIONAL - Deux footballeurs allemands d’origine turque ont rencontré le président allemand Frank-Walter Steinmeier après des critiques au sujet des photos les montrant avec le président turc.


Le parti au pouvoir en , , a publié les photos des footballeurs avec Recep Tayyip avant les élections.

Certains politiciens allemands ont dit qu’il semblait que Mesut Özil et soutenaient M. Erdoğan.

L’ a critiqué la répression du leader turc sur la dissidence suite à un coup d’Etat manqué.

Özil, qui joue pour Arsenal, et Gündogan, joueur de Manchester City, ont offert à M. Erdoğan des maillots signés lors d’un événement à Londres la semaine dernière.

Les deux joueurs se préparent pour la prochaine Coupe du Monde de la FIFA en , où l’Allemagne fait partie des favoris. La Turquie ne s’est pas qualifiée.

La fédération allemande de (DFB) avait également critiqué les footballeurs.

« Les deux joueurs nous ont contactés, ainsi que la DFB, et voulaient résoudre ce problème », a déclaré aux journalistes l’entraîneur allemand Joachim Loew.

Ils ont rencontré le président Frank-Walter Steinmeier au palais présidentiel à Berlin.

« Il était important pour tous les deux d’éclaircir les malentendus », a déclaré le président Steinmeier.

Il a déclaré qu’Özil lui avait dit qu’il soutenai l’Allemagne, tandis que Gündogan affirmait que « l’Allemagne est clairement mon pays et mon équipe ».

« Tous les deux nous ont assuré qu’ils n’avaient pas voulu envoyer un signal politique avec cette action », a déclaré le président de la DFB, Reinhard Grindel.

« Ils ont également déclaré qu’ils défendaient nos valeurs sur et en dehors du terrain et qu’ils s’identifiaient avec elles ».

Après la critique de la réunion de la semaine dernière, Gündogan a publié une déclaration défendant lui-même, Özil et un troisième joueur d’origine turque Cenk Tosun sur leur rencontre avec M. Erdoğan.

Ils se sont rencontrés en marge d’un événement organisé dans une fondation turque qui aide les étudiants turcs, a-t-il expliqué.

« Sommes-nous censés être impolis envers le président de la patrie de nos familles? »,a-t-il demandé.

« Quelle que soit la critique justifiée, nous avons opté pour un geste de politesse, par respect pour la fonction de président et pour nos racines turques », a-t-il ajouté.

 

Que pensez-vous de cet article ?

32



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action