FLASH INFO :

OTAN : Une rencontre « productive et utile » entre la Turquie, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni

TURQUIE / OTAN - Le président Recep Tayyip Erdoğan s’est réuni mardi à Londres avec les dirigeants français, allemand et britannique à Londres, en prévision du sommet de l’OTAN.


Les dirigeants ont fait l’éloge de la réunion. La chancelière allemande Angela a déclaré que « ce fut une rencontre bonne et substantielle ».

La réunion, qui s’est tenue au 10 Downing Street et a été assistée par le président Erdoğan, son homologue français Emmanuel Macron, la chancelière allemande Merkel et le Premier ministre britannique, Boris , et a duré environ une heure. Le président Erdoğan a déclaré après le sommet que la discussion « s’est bien déroulée ».

Emmanuel Macron, quant à lui, a souligné que les quatre dirigeants avaient affiché « une claire volonté » de « dire que la priorité est la lutte contre Daech et le terrorisme dans la région (au Moyen-Orient), et que rien ne saurait la divertir ». Il y a aussi « une convergence très forte » entre eux sur le dossier des réfugiés en Turquie et sur la nécessité d’une solution politique au conflit syrien.

Les quatre dirigeants ont discuté de la crise syrienne, tout en évoquant l’opération menée par la Turquie visant des éléments des YPG, branche syrienne de l’organisation terroriste PKK dans le nord de la Syrie.

« Les développements concernant l’opération seront examinés », avait déclaré Erdoğan avant la réunion, évoquant l’opération antiterroriste menée par la Turquie dans le nord de la Syrie et lancée en octobre.

« Comme ces pays font partie des forces de la coalition, nous discuterons de la façon dont ils ont rempli leurs fonctions au sein de la coalition et de la manière dont ils peuvent soutenir les plans et projets que nous avons préparés », a-t-il ajouté.

« Nous aurons également l’occasion d’écouter leurs attentes et j’espère que nous aurons conclu la réunion de bonne foi », a-t-il déclaré.

Le 9 octobre, la Turquie a lancé l’opération Source de Paix, qui vise à éliminer les terroristes du groupe terroriste YPG du nord de la Syrie, à l’est de l’Euphrate, afin de sécuriser les frontières turques, d’aider au retour en toute sécurité des et de préserver l’intégrité territoriale du pays.

Comme convenu dans deux accords séparés avec les États-Unis et la , la Turquie a suspendu l’opération pour permettre le des terroristes des YPG / PKK de la proposée à l’intérieur de la Syrie.

Ankara souhaite que l’organisation terroriste des YPG / PKK se retire de la région afin de créer une zone de sécurité pour ouvrir la voie au retour en toute sécurité de quelque 2 millions de réfugiés de Turquie.

Au cours de ses plus de 30 de campagne terroriste contre la Turquie, le PKK – considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’Union européenne – a causé la mort de près de 40 000 personnes, dont des femmes, des enfants et des nourrissons.

Le président Erdoğan assistera également à deux réceptions distinctes auxquelles participeront tous les dirigeants de l’OTAN mardi soir. Les réceptions se tiendront d’abord au palais de Buckingham et plus tard au 10 Downing Street.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action