FLASH INFO :

Les opérations de lutte contre le terrorisme se poursuivent dans le sud-est de la Turquie

TURQUIE / LUTTE CONTRE LE TERRORISME - Alors que les opérations de lutte contre le terrorisme se poursuivent contre le PKK dans les régions de l’est et du sud-est de la Turquie, les citoyens des zones débarrassées du groupe terroriste célèbrent la libération en profitant de la nature.


Dimanche, le maire du district de Şemdinli de la province de Hakkari, Yakup Güven a marché aux côtés des habitants de la ville sur un plateau débarrassé des éléments terroristes. Libéré récemment du , le plateau est situé dans le village de Tekkeli près de la frontière iranienne. Güven et les habitants ont atteint le plateau en marchant à 3 kilomètres du centre-ville. Après avoir atteint le plateau, le groupe a profité de l’air frais et a pris des photos avec des drapeaux turcs.

Le maire a déclaré qu’ils profitaient du printemps dans la région sans .

De même, le district de Hazro, dans la province de Diyarbakır, a célébré la libération de la zone du PKK. Les agriculteurs du district ont commencé la production agricole dimanche, avec la récolte des fraises biologiques.

Les forces de sécurité turques mènent régulièrement des opérations de dans les provinces de l’est et du sud-est de la , où le PKK a tenté d’établir une forte présence.

Les forces de sécurité turques ont adopté des stratégies visant à « mettre fin au terrorisme à sa racine » et « attaquer plutôt que défendre » par le biais de ses opérations à travers le pays.

Quelque 122 054 opérations, dont 116 650 dans les zones rurales, ont visé des terroristes du PKK rien qu’en 2019 et ont réussi à arrêter et à tuer des personnalités du PKK.

Les opérations Kıran et Kapan ont réussi à ramener le nombre de terroristes du PKK à 492, contre environ 3000 en 2016, a rapporté le quotidien Türkiye le 8 mai, ajoutant que le groupe n’avait pu recruter que 13 militants en 2020.

Il y avait environ 2780 terroristes du PKK en Turquie en 2016, selon le , et ce nombre est tombé en dessous de 500 pour la première fois en 2020.

Selon les données du ministère de l’Intérieur, il y avait 835 à 1 995 terroristes du PKK en janvier 2017, tandis que le nombre est tombé entre 1 100 et 1 200 en janvier 2018, 755 à 876 en janvier 2019 et moins de 500 en janvier 2020, ce qui équivaut à une baisse de 83% par en quatre ans et les chiffres les plus bas en trois décennies.

Plus important encore, alors qu’environ 5558 terroristes ont rejoint le PKK en 2014, ce nombre est tombé à 130 en 2019 et à 13 au cours des cinq premiers mois de 2020, soit une baisse énorme de 70% en glissement annuel.

Il y a également eu une augmentation du nombre de terroristes déposant des et se rendant aux forces de sécurité turques à la suite de cette série d’opérations antiterroristes nationales et transfrontalières réussies. Près de 50 terroristes se sont rendus aux forces turques depuis le début de 2020.

Afin de stimuler la motivation des soldats engagés dans ces opérations, le ministre de l’Intérieur Süleyman Soylu a rendu visite samedi aux troupes dans la région montagneuse de Namaz, dans la province de Şırnak. Le ministre, accompagné de hauts responsables militaires, a partagé un iftar avec les soldats. Pendant le repas de l’iftar, le président a également rejoint la conversation avec les soldats via un appel téléphonique.

« Vous êtes à l’avant-garde de la lutte contre le terrorisme. Qu’Allah vous aide », a déclaré Erdoğan aux soldats, exprimant sa gratitude pour leur ferme position contre les terroristes.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action