FLASH INFO :

Ömer Çelik dénonce le manque d’objectivité du rapport de l’UE sur la Turquie

TURQUIE / UE - Le ministre des Affaires européennes, Ömer Çelik, a évalué mercredi le rapport d’avancement de la Turquie publié par la Commission européenne.


« Nous ne constatons aucune critique rédigée de manière objective, basée sur la droiture, ayant un contenu positif ou une perspective d’avenir », a-t-il déclaré.

« La est accusée de reculer par aux approches de l’, mais des progrès ont également été constatés dans de nombreux domaines. Ceci est une déclaration . Malgré ces approches, la Turquie continuera à être déterminée », a déclaré Çelik lors d’une conférence de presse au lendemain de la publication du rapport de suivi de la Turquie.

« Sur la question chypriote, les approches sans scrupules continuent. L’UE est devenue le prisonnier du sud de . C’est une position qui contredit les propres valeurs de l’UE  », a-t-il ajouté.

Dans ce rapport, la a salué la politique migratoire de la Turquie, la croissance économique et le renforcement de la coopération régionale, tout en affirmant qu’il y avait « un sérieux recul sur la primauté du droit, les libertés fondamentales et la liberté d’expression ».

« Nous n’avons pas peur de la critique. Si quelqu’un travaille dur et offre une perspective pour l’avenir, nous l’accepterons. La critique est un droit et une opportunité dans la démocratie. Dans le rapport de l’UE sur la Turquie Nous ne constatons aucune critique rédigée de manière objective, basée sur la droiture, ayant un contenu positif ou une perspective d’avenir », a déclaré Çelik.

Il a également critiqué la description de l’organisation terroriste guléniste (FETÖ) dans le rapport, qui reste inchangée par rapport au rapport de 2016 en appelant le groupe terroriste comme le « mouvement ».

« Décrire le groupe terroriste FETÖ comme une ONG innocente est extrêmement mauvais », a déclaré Çelik.

Le rapport critique les licenciements massifs après le coup d’État défait des comploteurs, alors que la Turquie accuse FETÖ d’infiltration massive dans les institutions publiques telles que l’armée, la justice et le système éducatif.

Les terroristes du FETÖ sont dirigés par Fetullah Gülen, basé aux États-Unis, qui a orchestré la tentative de coup d’Etat du et est le cerveau derrière une campagne de renversement de l’Etat par l’infiltration d’institutions turques, militaires, policières et judiciaires.

Depuis le coup d’État avorté, des opérations sont en cours dans l’armée, la police et la justice ainsi que dans les institutions étatiques à travers le pays pour arrêter les suspects avec des liens présumés avec FETÖ. Le groupe terroriste est également connu pour son réseau composé de centaines d’écoles à travers le monde.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action