FLASH INFO :

Nouvelle tension Turquie-USA : les élus américains lèvent l’embargo sur les armes à Chypre

TURQUIE / ÉTATS-UNIS - Un embargo américain sur les armes à Chypre instauré en 1987 a été levé mardi par le Congrès américain.


Le Congrès américain a levé mardi un sur la vente d’armement américain à Chypre vieux de plus de 30 , ce qui aggravera la tension entre la et les Etats-Unis.

Le Congrès a approuvé cette mesure dans le cadre de la loi de financement militaire votée par le Sénat, qui doit maintenant être promulguée par le président Donald Trump.

Les États-Unis avaient imposé un embargo sur la vente d’armement américain à l’ensemble de l’île en 1987, dans l’objectif d’encourager « une réunification de l’île ».

Chypre est divisée depuis 1974, lorsque la Turquie a utilisé ses droits de garant pour intervenir sur l’île après le coup d’État militaire d’extrême droite chypriote grecque parrainé par la junte militaire au pouvoir à Athènes qui visait à unifier l’île avec la Grèce.

Le coup d’État faisait suite à la violence interethnique qui visait les Chypriotes turcs, forcés de vivre dans des enclaves lorsque les Chypriotes grecs ont modifié unilatéralement la constitution en 1963 et privé les Turcs de l’île de leurs droits politiques.

L’accord turco-libyen

La mesure américaine a notamment été soutenue par le sénateur démocrate Robert Menendez et son collègue républicain Marco Rubio, qui ont indiqué vouloir encourager la coopération entre Chypre, la Grèce et . « Au moment où Chypre cherche à approfondir son partenariat stratégique avec les États-Unis, il est dans notre intérêt stratégique et économique de lever ce vieil embargo (…) qui ne fait pas avancer les objectifs de sécurité des Etats-Unis », a indiqué Robert Menendez.

Les relations entre les deux communautés chypriotes s’étaient apaisées ces dernières années mais les tensions ont repris lorsque la Turquie a conclu fin novembre un accord « historique » de délimitation maritime avec la Libye.

Cet accord qui permettra à Ankara de revendiquer des droits sur de vastes zones en orientale, où des gisements d’hydrocarbures ont été découverts ces dernières années, a été condamné par plusieurs pays, dont la Grèce et Chypre.

Washington cherche notamment à éviter que l’embargo sur les armes américaines ne pousse Chypre dans les bras de la Russie, alors que l’île a signé en 2015 un accord avec Moscou donnant accès aux ports chypriotes.

Une escalade dangereuse

Le ministère turc des Affaires étrangères a déclaré que la décision des États-Unis de fournir des armes à Chypre ne ferait qu’entraver les « efforts pour un règlement sur l’île ».

La Turquie a averti que la décision des États-Unis de lever un embargo sur les armes imposé à Chypre depuis des décennies serait une « escalade dangereuse » alors que les relations se détérioraient davantage entre les alliés de l’OTAN.

Le Congrès américain a voté mardi pour mettre fin à l’embargo sur l’île, qui a été imposé en 1987 pour éviter une course aux armements et encourager la résolution du conflit.

Il existe déjà de multiples désaccords entre Ankara et Washington provoquant des tensions, notamment le soutien américain à la branche syrienne du groupe terroriste PKK, les , et l’achat par Ankara du système russe de antimissile S-400.

Les États-Unis ont menacé de nouvelles sanctions pour l’accord sur le S-400 après avoir retiré la Turquie de son programme d’avions de combat F-35 au début de cette année.

Le ministère turc des Affaires étrangères a promis de répondre aux « tentatives de sanctions contre la Turquie », déclarant: « Le langage des menaces et des sanctions ne dissuadera jamais la Turquie de prendre résolument des mesures pour assurer sa sécurité nationale ».

Que pensez-vous de cet article ?

711



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action