FLASH INFO :

Nouvelle page dans les relations Turquie-UE après Kati Piri ?

TURQUIE / UE - La Turquie et l’Union européenne doivent se concentrer sur des mesures visant à renforcer la confiance afin de renforcer leurs relations, a déclaré Nacho Sanchez Amor, nouveau rapporteur du Parlement européen pour la Turquie, alors qu’il exprimait son objectif de renforcer les relations UE-Turquie.


Lors d’un entretien exclusif avec l’agence Anadolu, Amor a déclaré : « Je souhaite m’acquitter de mes tâches de manière objective et globale. Je souhaite rencontrer toutes les parties impliquées dans les relations - ».

Le rapporteur nouvellement nommé a suggéré qu’ils devraient déterminer dans quels domaines des progrès pourraient être réalisés et quels domaines représentent une impasse dans les relations des parties.

« Je veux bien comprendre la Turquie. C’est mon agenda actuel. Je suis au courant d’Alan Kurdi, le bébé Muhammed qui a perdu la vie [lors d’un attentat terroriste des ] à Akçakale, les mères qui s’opposent aux enlèvements de leurs enfants par le , les personnes qui critiquent le gouvernement sur les médias sociaux et les journalistes », a déclaré Amor, ajoutant qu’il ne serait capable de tout comprendre et de rétablir les relations qu’en gardant une vue d’ensemble.

Il a indiqué que bien que divers développements aient mis à mal les relations entre l’UE et la Turquie, il souhaite ouvrir une nouvelle page.

« Nous devons examiner la situation actuelle pour commencer une nouvelle période. »

En ce qui concerne l’opération «  » de la Turquie en Syrie, M. Amor a déclaré que l’UE reconnaissait les préoccupations légitimes de la Turquie en matière de sécurité mais s’opposait à une opération unilatérale.

« Je ne défends pas une seule partie et je critique toutes les formes d’attaques visant des civils », a déclaré Amor.

Amor a également déclaré que l’UE n’avait pas condamné le récent attentat terroriste perpétré à Tal Abyad en Syrie parce que l’UE n’était pas « l’autorité » pour déterminer qui avait perpétré l’, bien que des responsables turcs aient annoncé que des terroristes du YPG étaient derrière cet attentat.

Le rapporteur a également souligné l’importance de la Turquie en tant que partenaire, qui accepte les à bras ouverts.

« Ce que la Turquie a fait en matière de réfugiés reflète les valeurs européennes », a-t-il déclaré, ajoutant: « L’UE a toujours applaudi les efforts de la Turquie à cet égard ».

Amor a également noté que la Turquie est en droit de demander plus de financement à l’UE pour les réfugiés, compte tenu de l’ampleur de la charge à laquelle elle est confrontée.

Il a annoncé son intention de faire sa première visite officielle en Turquie en janvier.

Amor a remplacé le mois dernier après que la Commission du a approuvé sa nomination.

Son prédécesseur, M. Piri, avait précédemment déclaré que le PKK ne constituait pas une menace pour l’UE, alors même qu’il est classé en tant qu’organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’UE.

Au cours de ses plus de 30 de campagne terroriste contre la Turquie, l’organisation terroriste a causé la mort de 40 000 personnes, dont des femmes, des enfants et des nourrissons.

Que pensez-vous de cet article ?

11



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action