FLASH INFO :

Un nouveau procès pour l’héritage de la propriétaire turco-arménienne d’une chaîne de maisons closes Manukyan

TURQUIE / SOCIÉTÉ - Seize plaignants ont intenté un procès à Istanbul pour l’héritage important de la propriétaire turco-arménienne de maisons closes, Matild Manukyan, dix-sept ans après sa mort.


Manukyan, qui était l’un des plus gros contribuables en , est décédée en 2001 et a laissé derrière elle une fortune considérable, dont 486 propriétés, des dizaines de voitures et des millions de dollars en liquidités.

L’ de Manukyan a été légué à Kerope Çilingir, qui a été officiellement enregistré comme son fils.

Seize membres de la de Manukyan, qui vivent dans la province orientale de Muş et dans les provinces de l’ouest İzmir et Kocaeli, ont intenté un procès concernant l’héritage la semaine dernière au tribunal civil d’.

Les plaignants ont fait valoir que Çilingir « usurpait » l’héritage alors qu’il n’était pas le fils de la défunte.

Selon leur avocat, qui a déclaré avoir conclu des recherches de plusieurs années sur la question, la fortune de Manukyan était principalement basée sur l’héritage reçu de son grand oncle Armenak Chah Mouradian et de sa grand-mère Susan Chah Mouradian.

« Manukyan n’avait ni fils ni filles. Mes clients étaient ses seuls parents et héritiers légaux. Mais Kerope Çilingir a usurpé l’héritage », a déclaré la demande, réclamant au tribunal de « corriger l’erreur dans le registre » et d’exiger une injonction pour « empêcher Çilingir de vendre les autres propriétés ».

 

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action