FLASH INFO :

« Nous n’autoriserons pas la Grèce à étendre ses frontières maritimes ! », fustige Çavuşoğlu

MÉDITERRANÉE ORIENTALE - Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu, a déclaré samedi dans une interview télévisée que la déclaration de la Grèce, selon laquelle elle allait étendre ses frontières maritimes à 19 kilomètres, constituait une déclaration de guerre.


Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt , a déclaré samedi dans une interview télévisée que la déclaration de la , selon laquelle elle allait étendre ses frontières maritimes à 19 kilomètres, constituait une déclaration de guerre.

« Nous n’autoriserons pas la Grèce à étendre ses frontières maritimes de 9 kilomètres à 19 kilomètres ! », a déclaré le ministre, lors d’une interview sur la chaîne de télévision turque A Haber, ajoutant que la Grèce pouvait se déplacer dans ses zones légitimes. « Cependant, ils ne peuvent pas augmenter leur frontières à 19 kilomètres dans la mer  ».

Déclarant que certains pays voulaient tenir la responsable des tensions en , il a déclaré que la Turquie s’était entretenue avec de nombreux pays européens, face aux menaces de de l’.

« Tous conviennent que nous avons raison », a-t-il affirmé en se référant aux pays européens.

Le gouvernement turc conteste la revendication de la Grèce de droits exclusifs sur les eaux où se déroulent actuellement les activités du navire de recherche turc, arguant que les îles ne devraient pas être incluses dans le calcul des frontières maritimes entre les pays.

Ankara  conteste également depuis longtemps le forage unilatéral de l’administration chypriote grecque en orientale, affirmant que la République turque de Chypre du Nord avait également des droits sur les ressources naturelles de la région.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action