FLASH INFO :

Nauert : Des forces des YPG alliées aux Etats-Unis se rendent à Afrin en Syrie

TURQUIE / ÉTATS-UNIS - La porte-parole du département d’Etat américain, Heather Nauert, a déclaré jeudi : « Nous observons que certaines des forces [YPG / PKK] avec lesquelles nous travaillons dans l’Est, ont commencé à se rendre à Afrin ».


S’exprimant lors d’une conférence de presse, Nauert a déclaré que les forces avec lesquelles travaillaient les États-Unis « entretiennent là-bas des liens familiaux, peut-être cela fait-il partie de la raison ».

Réitérant une déclaration précédente, Nauert a déclaré que « ce qui se passe à Afrin est en train de réduire la lutte contre Daech », ajoutant que les Etats-Unis étaient en Syrie pour combattre l’organisation terroriste Daech.

Les Etats-Unis ont qualifié les affiliés syriens du groupe terroriste PKK, les Unités de protection du peuple (YPG), d’un allié fiable dans leur lutte contre Daech, malgré de fortes protestations de la Turquie qui ont mis en lumière la menace terroriste continue des YPG / PKK dans les régions frontalières entre la Turquie et la Syrie.

La Turquie a également exhorté à plusieurs reprises les États-Unis à cesser leur soutien militaire aux YPG, mais en vain. Jusqu’à présent, les États-Unis ont fourni 2 000 avions et 5 000 chargements d’armes et de munitions aux terroristes des YPG.

L’opération Rameau d’Olivier a été lancée par la Turquie le 20 janvier pour retirer le PKK et son affilié le Parti de l’Union démocratique (PYD) et son aile armée, les YPG, ainsi que les terroristes de Daech d’Afrin dans le nord-ouest de la Syrie.

Selon l’Etat-major général turc, l’opération vise à établir la sécurité et la stabilité le long des frontières turques et dans la région, ainsi qu’à protéger le peuple syrien contre l’oppression et la cruauté des terroristes.

L’opération est menée dans le cadre des droits de la Turquie en vertu du droit international, des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies, de son droit de légitime défense aux termes de la charte de l’ONU et du respect de l’intégrité territoriale syrienne.

L’opération à Afrin – à la frontière des provinces turques de Hatay et de Kilis – était largement attendue à la suite de l’opération Bouclier de l’Euphrate dans le nord de la Syrie, qui a éradiqué les terroristes de Daech de la frontière turque entre le 24 août 2016 et mars 2017.

Afrin a été une cachette majeure pour le PKK / PYD / YPG depuis juillet 2012 quand le régime d’Assad en Syrie a laissé la ville au groupe terroriste sans se battre.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX