FLASH INFO :

Des ministres turcs et américains ont mené des négociations sur les sanctions américaines contre l’Iran

TURQUIE / INTERNATIONAL - La Turquie fait partie des pays exemptés par les sanctions américaines contre l’Iran, a annoncé vendredi le ministre turc de l’Energie, Fatih Dönmez.

Par Tuğçe Ateş


« Nous savons que la fait partie des pays qui bénéficieront d’une exemption mais nous n’avons pas les détails », a déclaré le ministre, cité par l’agence de presse Anadolu.

Dönmez a salué les déclarations américaines autorisant les importations à des niveaux bas après la réimposition des à partir de lundi. « J’apprécie la déclaration positive de », a-t-il déclaré après les questions des journalistes au parlement.

« Je pense que le point auquel nous sommes parvenus contribuera de manière positive à la paix, au confort et à la stabilité de la région », a-t-il déclaré, ajoutant que les responsables turcs et américains avaient engagé des négociations avant la décision de Washington.

Une délégation américaine était venue en Turquie en juillet pour des entretiens afin de répondre aux préoccupations d’ concernant les incidences économiques négatives potentielles de la nouvelle imposition de sanctions américaines à l’.

La Turquie entretient de solides relations commerciales avec son voisin et importe du pétrole brut iranien.

Le président américain Donald a décidé en mai d’abandonner l’accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien, signé avec d’autres puissances mondiales, et de ramener les sanctions liées au nucléaire contre Téhéran.

Pompeo a annoncé que les pays affectés s’étaient engagés ou avaient déjà réduit leurs achats de pétrole iranien. Le mouvement vise à priver le régime des revenus qu’il utilise pour propager la mort et la destruction dans le monde selon Pompeo.

Le Trésor américain va également demander au réseau financier mondial SWIFT de cesser de fournir des services au secteur bancaire iranien.

Les relations entre la Turquie et les États-Unis se sont améliorées depuis la querelle diplomatique après la détention de deux ans d’un pasteur américain libéré le 12 octobre.

Plus tôt vendredi, les alliés de l’OTAN ont levé les sanctions contre leurs ministères respectifs, qui ont été appliquées en août à la suite du refus initial d’un de libérer le pasteur en juillet.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action