FLASH INFO :

Le ministre de la Défense Akar révèle la position turque sur Idlib et Manbij après un entretien avec son homologue russe

TURQUIE / GUERRE EN SYRIE - Ankara poursuit ses efforts pour maintenir le cessez-le-feu dans la province syrienne d’Idlib et une feuille de route commune avec les Etats-Unis sur la ville de Manbij progresse « lentement », a déclaré le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar.


« En ce qui concerne , il y a du progrès, même s’il est lent. Nous rappelons constamment à nos partenaires que les YPG / PKK doivent quitter la région », a déclaré M. Akar lors d’un discours prononcé à Ankara le 30 août, à la suite d’une conférence téléphonique avec son homologue russe Sergei Shoigu.

« Nous nous efforçons également de maintenir la sécurité de quelque 4 millions d’habitants, de poursuivre les efforts de secours et d’arrêter les attaques pour maintenir le à  », a-t-il ajouté.

«Nous sommes le seul État à combattre face à face sur le terrain. Tandis que d’autres ont participé à ce combat aérien et par d’autres moyens, nos amis ont combattu quelque 3 000 membres de l’EIIL, les plus radicaux, dans le combat au corps à corps et les ont neutralisés », a ajouté Akar.

La de Manbij a été annoncée après une réunion du 4 juin à Washington entre le ministre des Affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu, et son homologue américain, Mike .

« Nous nous efforçons également de maintenir la sécurité de quelque 4 millions d’habitants, de poursuivre les efforts de secours et d’arrêter les attaques pour maintenir le cessez-le-feu à Idlib », a-t-il ajouté.

« Nous sommes le seul État à combattre Daech face à face sur le terrain. Tandis que d’autres ont participé à ce combat aérien et par d’autres moyens, nos amis ont combattu quelque 3 000 membres de Daech, les plus radicaux, dans le combat au corps à corps et les ont neutralisés », a ajouté Akar.

La feuille de route de Manbij a été annoncée après une réunion du 4 juin à Washington entre le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu, et son homologue américain, Mike Pompeo.

L’accord porte sur le retrait des YPG de Manbij, que la considère comme une émanation du groupe terroriste PKK. Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par Ankara, les États-Unis et l’Union européenne.

Les premières patrouilles des troupes turques et américaines dans la région ont débuté le 18 juin et des patrouilles conjointes devraient bientôt commencer.

Ces derniers jours, la Turquie a également intensifié ses contacts avec la Russie et l’ dans un contexte d’intensification des tensions liées à une opération militaire imminente de l’armée syrienne dans la province d’Idlib, un pays tenu par les rebelles.

Les Américains s’inquiètent du fait que l’offensive pourrait forcer 2,5 millions de personnes vers la frontière turque.

 

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action