FLASH INFO :

Michael Rubin, ancien conseiller du Pentagone, menace Erdoğan de “l’exil, l’emprisonnement ou l’exécution”

TURQUIE / ÉTATS-UNIS - Connu pour sa ferme position contre le président Recep Tayyip Erdoğan, l’ancien conseiller du Pentagone, Michael Rubin a déclaré dans son dernier article que le chef de l’Etat turc pourrait être “exilé, emprisonné ou exécuté”.


“Si l’exécution de Menderes a marqué la Turquie, elle a également créé un précédent. Là où Menderes était innocent, Erdoğan était dans la plupart des cas coupable”, a-t-il déclaré, comparant l’ancien président Adnan Menderes exécuté au lendemain d’un coup d’État au président Erdoğan, dans son article pour le Washington Examiner.

“Cela ne signifie pas que l’exécution d’Erdoğan serait sage – transformer le dirigeant turc en martyr condamnerait une nouvelle génération de politiciens turcs à faire face à la même polarisation et aux mêmes agitations que les générations précédentes”, a-t-il ajouté.

Rubin est connu pour ses opinions biaisées sur la Turquie et Erdoğan. Cet article n’est pas la première fois qu’il attaque le président; il le cible régulièrement dans ses articles.

“Une étrange ironie : rétablir la peine de mort et être le premier à être pendu”, a-t-il déclaré précédemment à propos de l’appel d’Erdoğan à la réintégration de la peine de mort.

Rubin publie aussi régulièrement des tweets provocateurs menaçant le président, ainsi que sa famille, et a promu la campagne “Non” pour le référendum sur la réforme constitutionnelle, qui a abouti à un vote décisif en faveur du “oui”.

Il est également un ardent défenseur du leader du coup d’Etat égyptien Abdel-Fattah el-Sissi, qui a remplacé le premier président du pays élu démocratiquement par une prise de contrôle militaire.

Rubin avait déjà été critiqué pour sa défense de Fethullah Gülen, dirigeant du groupe terroriste guléniste (FETÖ). Par exemple, il a utilisé un hashtag pro-FETÖ #hizmet dans un tweet dans lequel il a nié toute association avec le groupe.

L’ancien conseiller du Pentagone continue de scandaliser les Turcs, qui expriment leur colère en répondant à ses tweets provocateurs, dont certains sont écrits en turc.

Que pensez-vous de cet article ?

1121



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX