FLASH INFO :

Les médias occidentaux intensifient leur campagne de diffamation contre la Turquie et Erdoğan après les élections locales

TURQUIE / INTERNATIONAL - Les titres des médias occidentaux reflétaient tous des conclusions erronées pour tenter de qualifier de « défaite » la victoire nationale du parti AK au pouvoir.


Les ont intensifié leurs attaques contre la à la suite des élections locales de dimanche en propageant des informations erronées sur les résultats et en lançant des campagnes de diffamation ciblant le président Recep Tayyip Erdoğan.

Un article publié lundi par l’agence de presse britannique Reuters a qualifié les résultats des élections locales de « coup dur » pour le président Erdoğan, alors que son Alliance populaire remportait les élections avec plus de 51,6% des voix dimanche.

« La défaite du parti d’ à , a été un coup dur pour le président. Perdre , où il avait entamé sa carrière et avait été maire dans les années 1990, constituerait un choc symbolique encore plus grand et un signe plus large de diminution du soutien », a conclu le récit trompeur de Reuters.

Ankara a rejeté lundi les préoccupations de la mission d’observation électorale du Conseil de l’Europe concernant les élections locales en Turquie.

« […] Le doute exprimé par la mission sur l’environnement électoral libre et juste [en Turquie] est sans fondement », a déclaré Hami Aksoy, porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, dans un communiqué.

Andrew Dawson, chef de la mission d’observation, a déclaré: « Nous ne sommes pas pleinement convaincus que la Turquie dispose actuellement d’un environnement électoral libre et équitable, indispensable pour des élections véritablement démocratiques conformes avec les valeurs et principes européens ».

Vingt-deux observateurs venus de 20 pays différents se sont rendus dans les villes du pays, notamment à Ankara, Istanbul et , pour observer les procédures électorales dans les bureaux de vote.

Dimanche, des millions de citoyens turcs ont voté aux élections locales pour choisir les maires, les membres du conseil municipal, les mukhtars (responsables des quartiers) et les membres des conseils des aînés de la Turquie pour les cinq prochaines années.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action