FLASH INFO :

«Martyr, meurtre prémédité»: le monde exprime son choc, sa colère et son chagrin après la mort de Morsi

INTERNATIONAL - Le décès de l’ancien président a suscité des réactions et des messages de condoléances dans le monde entier, les dirigeants du monde entier s’étant déclarés choqués par sa mort soudaine.


Alors qu’il assistait à une audience devant un tribunal sous l’accusation de trahison, le premier président égyptien élu démocratiquement, Mohammed , a été invité à prendre la parole.

C’est alors que Morsi s’est effondré, inconscient; il décèdera peu de temps après, dans l’ambulance le conduisant à l’.

Sa mort survient six ans après son renversement par l’armée après son règne d’un an.

Le décès de l’ancien président a suscité des réactions et des messages de condoléances dans le monde entier, les dirigeants du monde entier s’étant déclarés choqués par sa mort soudaine.

Le président Recep Tayyip Erdoğan a été l’un des premiers à réagir en présentant ses condoléances à la famille de Morsi et au peuple égyptien.

S’adressant aux journalistes à Istanbul, M. Erdoğan a déclaré que le dirigeant égyptien actuel Abdel Fattah el-Sissi avait renversé Morsi, un parti élu, et avait exécuté 50 autres Egyptiens tout en mettant la démocratie de côté.

« Malheureusement, sa mort est survenue dans la salle d’audience. Ce que je souhaite avant toute chose est la miséricorde d’Allah envers notre frère martyr Morsi », a déclaré Erdoğan.

« L’Occident a toujours gardé le silence face aux exécutions de Sissi. Les États membres de l’UE, qui prétendaient interdire ces exécutions, ont malgré tout accepté l’invitation de ce meurtrier, Sissi, à assister à une réunion en  », a déclaré Erdoğan, qualifiant l’Union européenne d' »hypocrite ».

Mustafa Şentop, président de la Grande Assemblée nationale de Turquie, a également exprimé ses condoléances au « peuple égyptien, au monde islamique et aux nations opprimées du monde entier ».

Déclarant qu’il avait reçu la nouvelle de sa mort avec une profonde tristesse, Şentop a déclaré sur Twitter qu’il pensait que la vie et la lutte de Morsi guideraient ceux qui suivraient ses traces.

« Ce qui s’est passé en Égypte et ce qui est arrivé à Mohammed Morsi, qui s’est battu pour la liberté et le bien-être de son peuple, est exemplaire, car il révèle la vraie nature et le fonctionnement des conspirateurs de coups d’Etat, qui visent des gouvernements légitimes, et dévoilent le vrai visage de certains apôtres occidentaux », a-t-il déclaré.

Déclarant et ses partisans comme les véritables gagnants de la justice et face à l’, Sentop a déclaré que les coupistes étaient les véritables perdants, et a rendu hommage à Morsi pour avoir été un grand dirigeant, ayant eu le courage de se tenir du côté de la légitimité.

Le ministre des Affaires étrangères, Mevlüt , a également présenté ses condoléances à la suite du décès de Morsi.

« Le coup d’État l’a éloigné du pouvoir, mais sa mémoire ne sera pas effacée de notre cœur. La Oumma n’oubliera pas sa position ferme! Repose en paix Morsi », a-t-il publié sur Twitter.

Le président par intérim du Parti de la justice et du développement (Parti AK) au pouvoir, Numan Kurtulmuş, a également qualifié Morsi de « martyr, élu par le vote légitime du peuple égyptien », et a également présenté ses condoléances à la suite de son décès.

« Le premier président égyptien, Mohammed Morsi, a été jugé dans des salles d’audience sous le contrôle de la junte après un coup d’Etat immoral et illégal. Il a été martyrisé dans la salle d’audience », a déclaré le porte-parole du parti AK, Ömer Çelik, se joignant à d’autres responsables turcs.

« Le prétendu monde démocratique s’est tu face aux exécutions et a déroulé le tapis rouge aux putschistes, dans leur propre Parlement. Cette honte sera toujours inscrite sur leur front », a-t-il déclaré.

Le dirigeant du Qatar, Cheikh Tamim bin Hamad Al-Thani, a exprimé sa « profonde douleur » à la suite de la « mort subite » de Morsi.

« Nous avons reçu avec un profond chagrin la nouvelle de la mort soudaine de l’ancien président, le Dr Mohammed Morsi. J’adresse mes condoléances fraternelles à sa famille et au peuple égyptien », a écrit Al-Thani sur Twitter.

Dans le même temps, Mohammed Sudan, membre dirigeant des Frères Musulmans à Londres, a déclaré que la mort de Morsi était l’équivalent d’un « meurtre prémédité », affirmant que le dirigeant déchu, emprisonné depuis 2013, avait été interdit de recevoir des médicaments ou des visites et qu’il y avait peu d’informations à propos de son état de .

Mohammed Sudan a ajouté que lors de son procès, Morsi « avait été placé derrière une cage de verre. Personne ne pouvait l’entendre ni savoir ce qui lui arrivait. Il n’avait reçu aucune visite depuis des mois, presque un an; mais il s’était plaint auparavant qu’il n’ait pas pu obtenir son médicament ».

Un groupe de défense des droits de l’homme a déclaré que la mort de Morsi était tragique mais aussi « prévisible », compte tenu du « refus » des autorités égyptiennes à autoriser les soins médicaux.

Sarah Leah Whitson, directrice de Human Rights Watch pour le , a également tweeté que la mort de Morsi était « terrible mais tout à fait prévisible », compte tenu du fait que le gouvernement « ne lui avait pas permis de bénéficier de soins médicaux adéquats et encore moins de visites de sa famille ».

Depuis son renversement, Morsi n’avait comparu au tribunal que dans une cage insonorisée. Sa famille avait déclaré que Morsi, âgé de 67 ans, souffrait de problèmes de santé en raison de conditions difficiles, notamment de plusieurs années d’isolement cellulaire.

Que pensez-vous de cet article ?

41



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action