FLASH INFO :

Macron s’engage à créer une « journée pour la commémoration du génocide arménien »

TURQUIE / FRANCE - Le Conseil de coordination des organisations arméniennes en France (CCAF) a tenu son gala annuel mardi, en présence du président français Emmanuel Macron et de Garo Paylan, membre arménien francophone du Parlement turc représentant le Parti démocratique des peuples (HDP).


Dans ses remarques, Macron s’est engagé à ajouter « une journée de commémoration du génocide arménien » au calendrier français, qui, selon l’Agence France Presse, était une promesse électorale lors des dernières élections présidentielles de la France.

Devant les représentants de la communauté arménienne, le président français s’est engagé à donner suite à cette promesse. Dans son discours, il a également assuré un dialogue constant et exigeant avec la Turquie.

« Le combat pour la justice et la reconnaissance est notre combat, nous le menons par la mémoire en soutenant le calendrier républicain d’un jour pour la commémoration du génocide », a déclaré Macron, qui a souligné qu’il était essentiel qu’il se charge de ce projet dans les mois à venir.

Macron, a déclaré qu’il se rendra en Arménie en octobre pour assister au Sommet de la Francophonie lors de ce gala annuel de la CCAF-FCVI où il est l’invité d’honneur. Le gala a réuni environ 500 membres de la communauté et responsables politiques arméniens.

Invité à visiter le Haut-Karabagh par la communauté arménienne, Macron a rejeté gracieusement cette possibilité : « Je ne vous accompagnerai pas au Karabagh parce que je vais perdre tout le bien que la France a fait pour ce conflit en tant que médiateur. J’espère venir avec vous le jour où nous aurons résolu tout cela », a déclaré Macron.

« Sur la Turquie, j’ai engagé un dialogue régulier et exigeant avec le président Erdoğan, parfois à l’écart des médias », a répondu le chef de l’Etat français. « Sur le terrorisme, la crise migratoire, nous avons besoin d’alliés, y compris ceux qui ne partagent pas nos valeurs », a-t-il déclaré.

« Nous voulons que les questions de démocratie, de droits de l’homme et de reconnaissance du génocide arménien soient mises sur la table ». Macron a déclaré qu’il prévoyait d’avoir un dialogue global avec Erdoğan et s’est engagé à soulever la question du « génocide arménien » lors des prochaines réunions.

Que pensez-vous de cet article ?

5



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX