FLASH INFO :

Macron : “Nous n’accepterons pas le contrôle azerbaïdjanais au Haut-Karabakh”

INTERNATIONAL - Le président français a exprimé mercredi sa solidarité avec l’Arménie, en conflit avec l’Azerbaïdjan à propos du Haut-Karabakh occupé par les Arméniens.


J’ai pris note des déclarations politiques faites par la (en faveur de l’); je les trouve inconsidérées et risquées”, a déclaré Emmanuel lors d’une conférence de presse lors d’une visite en Lettonie.

La France est préoccupée par les messages belliqueux de la Turquie, qui est en faveur de la reconquête du par l’Azerbaïdjan. Et nous ne l’accepterons pas”, a-t-il ajouté, sans mentionner que la région est internationalement reconnue comme appartenant à l’Azerbaïdjan.

Affirmant que c’était l’Azerbaïdjan, le week-end dernier, qui avait déclenché le conflit, Macron a appelé l’Azerbaïdjan et l’Arménie à mettre fin au conflit sans condition, ajoutant qu’il avait discuté de cette question avec le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan et le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev.

Je souhaite que ces attaques prennent fin. J’ai explicitement condamné ces attaques disproportionnées”, a déclaré Macron.

Quelque chose s’est passé depuis juillet”, a-t-il ajouté, faisant évidemment référence aux 12 soldats azerbaïdjanais tués et aux 4 autres blessés, lorsque l’Arménie a lancé une à la frontière à ce moment.

Il a été déterminé que les attaques de dimanche venaient d’Azerbaïdjan”, a affirmé Macron, ajoutant que “Les deux parties doivent respecter le cessez-le-feu”.

Des affrontements frontaliers ont éclaté dimanche matin lorsque les forces arméniennes du Haut-Karabakh – région illégalement occupée par l’Arménie depuis 1991 – ont ciblé des colonies de peuplement civiles et des positions militaires azerbaïdjanaises, faisant de nombreuses victimes.

Macron a déclaré qu’il discuterait également de la question avec le président américain Donald et le président russe Vladimir .

Macron a déclaré que la souveraineté et le peuple de l’Arménie devraient être respectés, insistant contre toute déclaration susceptible de soulever des tensions.

Par ailleurs, le ministre des Affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu, a critiqué mercredi la France ainsi que la communauté internationale pour n’avoir demandé qu’un cessez-le-feu, au lieu d’appeler l’Arménie à quitter les territoires occupés de l’Azerbaïdjan.

Ce n’est pas une approche appropriée”, a-t-il déclaré à l’Agence Anadolu, ajoutant que la solidarité de Macron avec l’Arménie, tout en ne montrant aucune inquiétude concernant les terres azerbaïdjanaises occupées, signifiait en réalité un soutien à l’occupation.

Que pensez-vous de cet article ?

4



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Red'Action